/news/society

Les proches aidants de plus en plus jeunes

TVA Nouvelles

Signe que la population canadienne est vieillissante, les proches aidants sont de plus en plus nombreux. Ils deviennent également aidants naturels de plus en plus jeunes, selon un sondage Angus Reed.

Il y a 3 ans, pour la première fois, le Canada franchissait un seuil démographique avec plus de personnes âgées de 65 ans que de jeunes de 14 ans et moins.

Désormais, un Canadien sur quatre de plus de 30 ans fournit des soins à quelqu’un de son entourage. Un Canadien sur trois s’attend également à le faire dans un avenir proche.

«D'année en année, il y aura de plus en plus de proches aidants qui sont plus jeunes. Voilà! Ces gens-là auront besoin d'aide et d'accompagnement», explique Annie Chapados du Regroupement des aidants naturels du Québec.

52% des proches aidants prennent soin d’un parent ou d’un beau-parent, 22% s’occupent d’un conjoint, 13% d’un autre membre de la famille et 12% d’une personne qui n’a aucun lien de parenté.

Pour l'instant, ce sont des personnes dans la quarantaine et la cinquantaine qui assument la plus grande responsabilité des soins. On voit de plus en plus d'adolescents qui deviennent proches aidants malgré eux.

«Prenez une famille monoparentale, la mère a un cancer. C'est la jeune fille de 14 ans qui va s'en occuper. Elle manque l'école, elle manque des examens, elle doit chaque fois réexpliquer la difficulté dans laquelle elle se trouve», ajoute Mme Chapados.