/news/society

«L’idée, c’est d’avoir une collecte séparée pour le verre»

TVA Nouvelles 

L’an dernier, 72 % du verre mis au recyclage et à la poubelle a été envoyé à l’enfouissement, selon Recyc-Québec. Il doit donc y avoir une collecte séparée pour le verre, affirme le Front commun québécois pour une gestion écologique des déchets (FCQGED).

Le verre récolté à l’aide des bacs verts est contaminé au centre de tri. On ne peut y recueillir du verre de bonne qualité, en raison des objets de petite densité qui s’y mêlent. Surtout, le verre peut être mélangé à des infusibles (céramique, porcelaine, brique). Ces objets qui ne fondent pas empêchent de créer de nouveaux contenants qui ne briseront pas.

Une consigne sur les bouteilles de vin et de spiritueux à la SAQ, par exemple, règlerait le problème en grande partie, selon Karel Ménard, directeur général du FCQGED.

De plus, M. Ménard suggère que des municipalités québécoises installent des conteneurs spécifiques destinés à la collecte des contenants en verre, une pratique qui est courante en Europe.

«Pour obtenir du verre de meilleure qualité, ce n’est pas avec la modernisation des centres de tri qu’on va y parvenir, mais avec la modernisation de la collecte, et ça inclut la consigne», a soutenu Karel Ménard, en entrevue au Québec Matin.

La Commission parlementaire sur le recyclage du verre se tiendra tout au long de la semaine.

Dans la même catégorie