/regional/montreal/monteregie

Un trou sur la route a bien failli causer sa perte

Caroline Lepage | Journal de Montréal

Un homme roule sur une nouvelle moto, même s’il aurait bien pu perdre la vie en abîmant son ancienne BMW dans une crevasse de la route 139 en Montérégie, en juillet.

« Les conséquences auraient pu être très graves », reconnaît Stéphane Guertin, un motocycliste de 40 ans d’expérience.

Celui-ci a évité de justesse un accident, le 13 juillet, vers 22 h. Il revenait d’un souper à Granby, au volant de sa BMW R1200 GSA 2012, avec sa conjointe comme passagère, sur la route 39, en direction de son domicile de Drummondville.

À la hauteur d’Acton Vale, l’homme de 54 ans a roulé dans une crevasse de 8 pouces de profondeur, au centre de la chaussée, en s’engageant dans une courbe.

De la chance

La moto a encaissé le choc dès que la roue avant du véhicule a percuté le trou.

« Ça a secoué beaucoup », relate M. Guertin.

 

Le motocycliste aguerri a eu le réflexe d’accélérer pendant une fraction de seconde. Ceci l’aurait empêché de faire une chute alors qu’il roulait à environ 90 km/h, soit la limite de vitesse en vigueur, croit-il.

« On a eu de la chance », estime celui qui a terminé sa course le long de la glissière de sécurité. Par miracle, ni sa conjointe ni lui n’ont été blessés.

Perte totale

Il a ensuite immobilisé sa moto, qui n’était plus en état de rouler. Les deux roues étaient gravement endommagées, en plus de la suspension, de l’amortisseur, etc.

« La moto a été déclarée perte totale par les assureurs », déplore M. Guertin.

Deux bons samaritains se sont arrêtés pour l’aider à mettre la moto sur son pied.

L’accidenté a ensuite fait appel à CAA-Québec pour un service de remorquage.

Impressionné par l’ampleur de la crevasse qu’il avait percutée, M. Guertin est retourné sur les lieux de l’accident, avec un galon à mesurer. Il a pris des photos qui prouvent que la crevasse avait 8 pouces de profondeur. Il a rapporté l’événement à la police.

Sa compagnie d’assurance a accepté de le dédommager, si bien que le 3 août, le Drummondvillois a fait l’acquisition d’une nouvelle moto, soit une BMW R1200 GS 2011.

Mais M. Guertin a été déclaré responsable de l’accident, ce qui laissera une tache à son dossier et risque d’augmenter ses cotisations d’assurance.

Responsable

« Je trouve ça un peu plate », laisse-t-il tomber.

Toutefois, le propriétaire d’une petite entreprise de transformation du cèdre n’intentera pas de recours contre le ministère des Transports du Québec (MTQ), responsable de l’entretien de cette route. Ça exigerait trop d’argent et de temps.

Dans les jours suivant l’accident, des réparations manuelles ont été effectuées sur ce tronçon de la route 139, a confirmé la porte-parole du MTQ Karine Abdel.

Après sa mésaventure, M. Guertin a tenu à inviter les motocyclistes à la prudence.

« Même sur une route provinciale asphaltée, soyez très vigilants », a-t-il communiqué sur les réseaux sociaux.

Ce quinquagénaire préfère de loin rouler sur les routes en gravier, qui auraient moins de trous et offriraient les plus beaux paysages, sans trafic.

« Il faut vraiment être passionné de moto pour rouler au Québec, considérant l’état des routes », conclut-il.

Dans la même catégorie