/finance/homepage

WestJet et Air France intéressés par Transat

Pierre-Olivier Zappa | TVA Nouvelles

Les transporteurs aériens WestJet (ONEX) et Air France ont démontré un intérêt marqué pour acquérir Transat, selon des informations obtenues par TVA Nouvelles. Ces derniers jours, les deux transporteurs ont entretenu des pourparlers à ce sujet avec des investisseurs québécois.

À LIRE ÉGALEMENT

L'offre de Groupe Mach bloquée

Air Canada bonifie son offre pour Transat

Le conseil d’administration de Transat a-t-il engagé des discussions avec WestJet et Air France? «Je ne peux pas commenter là-dessus», a répondu Christophe Hennebelle, vice-président affaires corporatives chez Transat. La convention prévoit la possibilité d’une offre supérieure, a-t-il néanmoins précisé.

Selon des sources bien au fait des discussions, Air France et WestJet ont évalué plusieurs options. Pour l’instant, impossible de savoir s’ils iront jusqu’à déposer une offre formelle pour acheter Transat.

De son côté, Air Canada a bonifié de 200 millions $ son offre initiale dimanche soir, pour barrer la route à ses concurrents. Le transporteur canadien allongera finalement 720 millions $ pour acquérir Transat. «Air Canada trace une ligne dans le sable, estime Louis Hébert, professeur en stratégie à HEC Montréal. Cela deviendra plus difficile pour un autre joueur de soumettre une offre supérieure. Mais tout est possible d'ici le vote des actionnaires. »

Vote à venir

À savoir si ONEX, le nouveau propriétaire de WestJet, entend déposer une offre d’ici l’assemblée des actionnaires de Transat, le transporteur n'a pas souhaité commenter ses intentions lundi matin. «Nous ne commentons pas les spéculations», a répondu par courriel Jeff Hagen, directeur des relations avec les investisseurs. De son côté, Air France n'a pas répondu aux questions de TVA Nouvelles.

Les actionnaires de Transat se prononceront sur la vente à Air Canada le 23 août prochain.

Gros lot pour Transat

Les dirigeants de Transat se réjouissent de l’offre bonifiée d’Air Canada, qui passe de 13 $ par action à 18 $. «C’est une très bonne nouvelle dont on se réjouit pour nos actionnaires et parce que ça apporte plus de stabilité à la transaction», explique M. Hennebelle.

Avec cette nouvelle proposition, les hauts dirigeants de Transat frappent aussi le gros lot. Le PDG Jean-Marc Eustache, par exemple, touchera en primes et en actions l’équivalent de 18,5 millions $. Ajoutez à cela une rente de retraite de 1,3 million $ par année.

Dans la même catégorie