/news/culture

Bianca Longpré se confie sur le trouble d’attachement de ses enfants

Vanessa Hébert | Journal de Montréal

Bianca Longpré a profité d’une petite anecdote familiale qui s’est déroulée hier pour s'ouvrir sur un sujet peu abordé : le trouble de l’attachement.

En story Instagram, la mère de trois enfants adoptés a partagé qu’un des ses enfants lui a demandé : «Maman peux-tu venir me voir avec le camp de jour. Juste être là», a partagé la blogueuse.

Comme les gens lui demandent souvent comment faire pour gérer le trouble d’attachement de leurs enfants, la maman a insisté sur l’importance, selon elle, d’«être là, tout le temps». Dans une série de stories, elle a partagé des moments vécus pour illustrer ce qu’est le trouble de l’attachement.

«J’ai déjà été derrière une porte de classe pendant un examen juste pour que mon enfant sache que je suis là. Ma présence derrière la porte lui a permis de se sentir qu’il pouvait SE faire confiance», a-t-elle donné comme exemple.

«J’ai aussi redonné le biberon à mon enfant de 5 ans, fait un lit de bébé à côté de mon lit à mon enfant de 6 ans», a-t-elle continué.

Bianca Longrpé et le trouble d'attachement

Capture d'écran Instagram

Selon la mère de trois enfants, refaire les étapes qui n’ont pas été faites avec l’enfant, peu importe son âge, est une formule gagnante.

Biance Longpré ne cache pas que ça lui a pris bien du temps avant de tomber sur cette technique, qu’elle a découverte dans le document d’un psychiatre américain.

«Ça a changé notre vie», a-t-elle estimé.

En terminant, elle en a également profité pour donner quelques conseils, comme ne jamais laisser l’enfant seul, même s’il est en crise.