/news/society

Saguenay songe à former ses équipes au trouble d'accumulation compulsive

Kate Tremblay | TVA Nouvelles

La Ville de Saguenay songe à former une équipe spécialisée pour intervenir auprès des personnes ayant un trouble d'accumulation compulsive ou syndrome de Diogène, une problématique qui la préoccupe.

À LIRE ÉGALEMENT

Dérangés par l'accumulation d'objets de leur voisin

Lundi matin, des employés de l'Office municipal d'habitation (OMH), qui ont récemment reçu une formation sur ce trouble, et du service des incendies de Saguenay ont visité un locataire d'un immeuble de 80 unités.

Les pompiers avaient constaté que les lieux étaient encombrés lors d'une récente visite d'inspection. Un cas qui s'ajoute à un autre dévoilé lundi en exclusivité par TVA Nouvelles.

«C'était un dossier méconnu de l'OMH, a expliqué la directrice du service à la clientèle de l'OMH, Arianne Villeneuve. C'est une situation qui ne nous avait jamais été soulevée avant.»

«Dans ces cas-là, on va discuter avec les gens sur place pour essayer de les sensibiliser au fait que les issues ne doivent pas être obstruées par exemple», a précisé le Lieutenant Jimmy Blackburn, du service des incendies de Saguenay.

Mais souvent le problème perdure malgré les interventions répétées des autorités.

Une conseillère municipale de Saguenay suggère la création d'une équipe dédiée à ces dossiers pour accélérer leur règlement.

«L'idéal ce serait de monter une équipe d'intervenants pour qu'on sache comment intervenir», souligne Brigitte Bergeron.

L'Office municipal d'habitation souhaite éviter d'avoir à résilier le bail d'un locataire en détresse.

«Pour nous, c'est un enjeu de dire qu'on ne veut pas les mettre dehors, mais parfois on n'a pas le choix, a soutenu Mme Villeneuve. On se demande si on peut trouver des solutions ou des outils d'intervention pour les aider et on travaille en collaboration avec le CIUSSS».

«Oui, la réglementation nous permet de donner des constats d'infraction, mais avant de se rendre là, on regarde les différentes options», a expliqué Jimmy Blackburn.