/news/world

Une agente de bord meurt des mois après avoir contracté la rougeole

Agence France-Presse

capture d'écran, CNN

Une agente de bord israélienne est décédée après avoir contracté le virus de la rougeole après plusieurs mois à l'hôpital, a déclaré mercredi le ministère israélien de la Santé.

À LIRE ÉGALEMENT

Atteinte de la rougeole, une agente de bord est dans le coma

Rotem Amitaï, 43 ans, mère de trois enfants, a été hospitalisée en mars dernier au retour d'un vol de New-York vers Tel-Aviv, selon les médias israéliens.

«Elle est arrivée à l'hôpital dans la nuit de lundi à mardi, son système immunitaire s'était effondré et elle est décédée», a dit à l'AFP la porte-parole de l'hôpital Beilinson situé dans la ville de Petah Tikva, dans le centre d'Israël.

«Sa condition a été aggravée par une encéphalite», a indiqué le ministère de la Santé, précisant qu'il s'agissait d'une complication de cette maladie.

Le ministère n'a pas indiqué si l'agente de l'air avait contracté la rougeole lors d'un vol.

Le Dr Levin, qui a soigné Mme Amitaï, a affirmé à la radio israélienne qu'elle n'avait reçu qu'une seule dose de vaccin. «On ne pouvait rien faire pour la sauver», a-t-il affirmé.

La rougeole est l'une des maladies les plus contagieuses au monde et les décès sont le plus souvent dus à des complications. Il n'existe pas de traitement curatif, mais elle peut être prévenue par deux doses d'un vaccin «sûr et très efficace», selon l'Organisation mondiale de la Santé (OMS).

Des cas de rougeole dans le monde ont été quasiment multipliés par trois depuis janvier par rapport à la même période de l'an dernier, a annoncé mardi l'OMS, précisant qu'il s'agissait des chiffres «les plus élevés» jamais enregistrés depuis 2006.

Le ministère israélien de la Santé fait état de 1.166 cas de rougeole détectés en 2019 en Israël, dont un cas mortel --celui de Rotem Amitaï--, et de 3.140 cas en 2018, dont deux ayant entraîné la mort.

Le ministère a publié des appels à la population pour se vacciner contre la rougeole. Selon l'OMS, de plus en plus de personnes refusent de se faire vacciner, entre autres pour des motifs religieux.

Dans les pays occidentaux, les «anti-vax» prétendent qu'il existe un lien entre le vaccin contre la rougeole et l'autisme. L'OMS a à de nombreuses reprises démenti cette théorie, fondée sur une étude falsifiée.