/news/world

Accusé après avoir envoyé 10 000 textos en 12 jours à une femme

Raphaël Lavoie | Journal de Montréal

gracieuseté, Broward County Sheriff's Office

Multipliant les menaces et autres messages étranges, un homme de Parkland, en Floride, a été accusé de harcèlement après avoir envoyé pas moins de 10 000 textos sur période de 12 jours à une vague connaissance féminine.

Envoyée en avril dernier, l’avalanche de messages texte envoyés par Nicholas C. Nelson –en moyenne près de 835 par jour– se voulait à la fois intimidante et dérangeante. 

L’un d’entre eux indiquait qu’elle et lui «allaient mourir ensemble», tandis qu’un autre mentionnait qu’il était «le seul homme» avec qui elle serait pour le restant de sa vie. 

Le Floridien, âgé de 48 ans, aurait également commis d’autres gestes de harcèlement envers sa victime.  

Ce dernier aurait notamment laissé certains de ses vêtements sur le terrain d’un membre de la famille de la femme, de même que menacé «de faire exploser des avions» pour «prouver son point». 

Selon le quotidien Sun Sentinel, la victime n’aurait croisé l’accusé que quelques fois auparavant et le connaissait en raison d’un ami commun. 

Voyant la quantité phénoménale de messages reçus, la femme en aurait d’ailleurs parlé à l’ami en question dans le but de calmer le jeu, mais la manœuvre n’aurait fait qu’empirer les choses. 

Arrêté en Géorgie, Nelson a finalement été reçu par un juge de la Floride lundi. Il a été accusé de harcèlement grave et d’avoir écrit des messages intimidants et menaçants. 

L’homme serait par ailleurs impliqué dans une autre histoire similaire dont les détails ne sont pas encore connus.