/regional/troisrivieres/mauricie

Deux entrepreneurs en veulent aux Chevaliers de Colomb

TVA Nouvelles

Ils avaient des rêves d’expansion pour leur entreprise, ils se retrouvent plutôt propriétaires d’un bâtiment devenu un cauchemar.

Olivier Myre et sa conjointe, propriétaires du café Aux cinq sœurs de Sainte-Thècle, ont acheté un édifice dans le but d’ouvrir un deuxième commerce dans le village.

L’immeuble qui appartenait aux Chevaliers de Colomb a été acheté sans inspection et sans garantie légale. «La majorité des immeubles à Sainte-Thècle se vendent sans garantie légale. J'ai inspecté moi-même le bâtiment...», dit M. Myre.

Mais aujourd’hui, leur nouvel achat est jugé «dangereux». Au cours de l’hiver, d’importantes fissures sont apparues sur un mur latéral.

L’entrepreneur affirme que les Chevaliers de Colomb lui ont caché l'historique et les problèmes de structure du bâtiment. «C'est un vice caché qui était connu. Les Chevalier de Colomb avaient même réparé les dernières fissures.»

Une lettre envoyée par l'avocat de l'organisme avance que «les Chevaliers de Colomb n'ont eu aucun problème avec le mur gauche durant toutes les années où ils ont été propriétaires, sauf en 2015, où ils ont procédé à une réparation immédiate.»

L'organisme ne souhaite pas commenter cette histoire plus amplement avant de consulter son avocat.

Selon un ingénieur mandaté par le couple, il est possible que l'accumulation de neige cet hiver ait amplifié les défauts du bâtiment. Il remarque toutefois dans son rapport que des travaux tels qu’renforcement aux fermes de toit et un soufflage pour combler le manque de verticalité ont été effectués, ce qui démontre que des «déformations étaient présentes et connues depuis un certain temps.»

Alain Vallée, maire de la municipalité a tenté de rapprocher les deux parties en suggérant une entente hors cours. Il espère que ce conflit ne viendra pas freiner la croissance économique de sa municipalité qui attire non seulement des jeunes entrepreneurs mais aussi de nouveaux citoyens.