/finance/homepage

Encore temps de sauver Capitales Médias, selon la CSN

TVA Nouvelles

Le temps file, mais il est encore possible d’agir pour sauver les journaux en difficulté du groupe Capitales Médias et ainsi sauvegarder l’information régionale, selon la CSN

«S’il y a des journaux qui ferment la semaine prochaine, c’est une catastrophe, ça ne va pas rouvrir ou ça va être difficile», lance le président de la Confédération des syndicats nationaux (CSN), Jacques Létourneau, en entrevue au Québec Matin, sur LCN.

«Ça fait plusieurs années qu’on tire la sonnette d’alarme», soutient-il, en demandant aux gouvernements de se pencher sur l’avenir de la presse écrite, en lien avec la chute des revenus publicitaires.

Intérêt public

Et les différents paliers de gouvernement doivent s’intéresser à la question, pas juste pour sauver les emplois qui y sont rattachés, mais aussi pour sauvegarder des médias qui se penchent en profondeur sur des enjeux locaux, estime-t-il.

«Même si ce sont des entreprises qui sont privées, c’est une question d’intérêt public, croit M. Létourneau. Le jour où il n’y a plus d’information au Saguenay-Lac-Saint-Jean, dans la région de Québec, Sherbrooke et les autres, qui va nous informer sur les réalités locales?»

 

Trop peu, trop tard?

Même si le temps semble filer entre les doigts des administrateurs du groupe Capitales Médias, le syndicaliste pense qu’il est encore temps de poser des gestes, comme les salles de nouvelles sont encore ouvertes et que les employés sont en place.

«Si on attend trop longtemps, on va se retrouver dans une situation comme on a vu partout au Canada, des journaux fermer, à la dizaine. Il est encore temps d’agir», croit M. Létourneau.

Lors des audiences de la commission qui se penchera sur l’avenir des médias québécois, qui doit débuter dans les prochaines semaines, la CSN compte présenter quelques suggestions, notamment l’instauration d’un crédit d’impôt de 25 % sur la masse salariale afin de «donner un peu d’oxygène aux entreprises». On aimerait aussi la mise en place de mesures pour multiplier les publicités, autant par les gouvernements que par les municipalités, dans les quotidiens et les hebdomadaires.

Dans la même catégorie