/news/currentevents

L'enfant mort écrasé par une balançoire vivait en famille d'accueil

Jasmin Dumas | TVA Nouvelles

Le garçon de 4 ans qui a perdu la vie mercredi lorsqu'une balançoire s'est effondrée sur lui, à Bury, au nord-est de Sherbrooke vivait dans une famille d’accueil.

À LIRE ÉGALEMENT

Un enfant meurt écrasé par une balançoire

Le CIUSSS de l’Estrie-CHUS confirme que l’accident s’est produit chez une famille d’accueil accréditée depuis une quinzaine d’années.

«C’est une famille qui n’a aucune tache à son dossier. Toutes les mesures de soutien sont mises en place pour supporter autant la famille biologique que la famille d’accueil», assure Annie-Andrée Émond, directrice des communications. 

Selon nos informations, d’autres enfants sont sous la responsabilité de cette famille d’accueil.

«Je ne peux pas confirmer une telle information pour des raisons de confidentialité. Cependant, je peux vous dire que nos équipes ont passé une grande partie de la journée sur place mercredi et pour analyser les lieux et nous pouvons vous assurer que le milieu est sécuritaire. Les inspections annuelles n’ont jamais révélé de danger. On parle vraiment d’un tragique accident», indique Mme Émond. 

Chaque année au Canada, 28 500 enfants se blessent dans les aires de jeux. Selon l’Institut national de la santé publique du Québec, 36% des accidents surviennent au parc école, 34% dans un parc public et 19% à la maison. Parmi tous les accidents qui se produisent sur des propriétés privées, la principale cause est la balançoire (40%). 

Rappel des faits

L'enfant était dans la cour d'une résidence familiale quand la structure modulaire dans laquelle il prenait place, soit la balançoire, s'est affaissée sur lui.

À l'arrivée des ambulanciers, l'enfant était gravement blessé. Il a été conduit vers un centre hospitalier de Sherbrooke où son décès a été constaté.

Selon les premières informations, la structure modulaire serait une construction artisanale.