/finance/homepage

Pénurie de main-d'oeuvre: un autre commerce de proximité doit fermer

Jean-François Racine | Journal de Québec

Denis Barrot aurait aimé continuer à travailler dans son commerce Au péché mignon, une pâtisserie et boulangerie du quartier Saint-Sacrement.

Jean-François Desgagnés

Denis Barrot aurait aimé continuer à travailler dans son commerce Au péché mignon, une pâtisserie et boulangerie du quartier Saint-Sacrement.

Un autre commerce de proximité, tenu à bout de bras par deux propriétaires épuisés, a fermé récemment à Québec en raison de la pénurie de main-d’œuvre.

À regret, Denis Barrot et Line Therrien ont décidé de mettre la clé dans la porte de la pâtisserie Au péché mignon, située sur le chemin Sainte-Foy, dans le quartier Saint-Sacrement. Les deux artisans accueillaient leur clientèle depuis 16 ans. D’autres propriétaires se trouvaient aussi au même endroit avant leur arrivée.

À mi-chemin dans la cinquantaine, M. Barrot explique qu’il ne pouvait plus continuer à ce rythme. Un nouveau bail devenait une folie. L’établissement est donc fermé depuis le début de l’été.

«Nous pouvons travailler une quarantaine d’heures par semaine, mais pas 70 ou 80 heures. On a beaucoup cherché le personnel manquant, mais ça ne fonctionne pas», affirme le commerçant.

Dans leur message de fermeture, le couple parlait notamment «d’un moment difficile vécu avec beaucoup de tristesse».

Malgré la volonté du gouvernement de faciliter la venue de travailleurs étrangers, Denis Barrot précise que les démarches sont encore souvent difficiles.

«Nous avions besoin d’un boulanger et nous n’avons pas pu faire venir un candidat de la France. Il y a des améliorations à faire pour corriger la situation», lance-t-il.

Encore de l’espoir

Même si la pâtisserie est maintenant fermée, le couple a toujours espoir de participer à la relance de l’entreprise.

«On aimerait trouver un nouveau propriétaire pour travailler sur place à transmettre notre passion.» Depuis cette fermeture forcée, l’homme d’affaires a trouvé un seul point positif. «Cet été, j’ai pu dormir en une nuit ce que je faisais sur deux jours avant !»

Le taux de chômage dans la région de Québec affichait 2,3 % en juillet dernier. Le taux de chômage dans la région métropolitaine de recensement de Québec est le plus faible au Canada.

Mardi soir, alors que les étudiants retournent en classe sous peu, le Burger King du secteur Duplessis était fermé avec une affiche «manque de personnel».