/news/law

Un ex-cadre de la firme de génie-conseil Groupe SM radié pour 15 mois

Agence QMI

Arrestations de l'UPAC

MAXIME DELAND/AGENCE QMI

Un ex-dirigeant de la firme de génie-conseil Groupe SM, Dany Moreau, est condamné à une radiation de 15 mois comme ingénieur après avoir reconnu sa culpabilité dans un stratagème de fixation des prix.

Annoncée jeudi, la décision a été prise par le Conseil de discipline de l’Ordre des ingénieurs au Québec.

«M. Moreau a manqué à son devoir d'intégrité en se prêtant à des procédés malhonnêtes ou douteux en vue d'obtenir des contrats municipaux sur la Rive-Sud de Montréal», a indiqué l’Ordre dans un communiqué.

Il a été impliqué dans un stratagème de fixation des prix entre firmes d’ingénierie. Il s’agissait de s’entendre à l’avance sur la firme qui allait décrocher des soumissions pour des contrats municipaux.

M. Moreau a été associé au procédé, qui a touché la Ville de Longueuil, entre 2002 et 2009.

Traduit devant le Conseil de discipline de l’Ordre, le printemps dernier, il y a reconnu sa culpabilité.

Il a également fait l’objet d’autres procédures.

Il a été arrêté en 2017 dans le cadre d’une enquête de l’Unité permanente anticorruption portant sur le partage frauduleux de contrats d’une hauteur de 160 millions $ à Montréal.

M. Moreau était l’un des bras droits de Bernard Poulin au sein du Groupe SM. Ce dernier est aussi la cible de procédures, criminelles et civiles, liées au partage des contrats à Montréal.

C’est ainsi que la Ville de Montréal a intenté une poursuite de 14 millions $ contre M. Poulin, son entreprise et une série d’entrepreneurs à la suite du scandale des compteurs d’eau. Une hypothèque légale a été prise sur le luxueux chalet de M. Poulin sur le bord du lac Memphrémagog, en Estrie, comme l’a rapporté notre Bureau d’enquête.

Cependant, on apprenait à la fin juillet que la récupération de cette somme sera compliquée, puisque M. Poulin a déclaré faillite récemment.