/news/world

Une influenceuse se fait asperger les fesses d'eau bénite à Bali, au grand dam des locaux

Agence France-Presse et TVA Nouvelles

Un couple tchèque accusé d'avoir profané un temple hindou à Bali a dû se soumettre jeudi à un rituel de purification, les autorités de l'île indonésienne menaçant d'expulser les touristes peu respectueux.

Le scandale a été déclenché par une vidéo publiée sur internet par le couple. Elle montrait Sabina Dolezalova, une influenceuse fitness, qui visitait le temple avec son compagnon Zdenek Slouka, relever sa jupe en riant tandis qu'il lui aspergeait les fesses avec de l'eau bénite.

C'était la dernière en date d'une série de gaffes embarrassantes commises par des touristes sur l'île majoritairement hindoue, dont les plages bordées de palmiers, les temples et la vie nocturne attirent des millions de touristes chaque année.

Jeudi, le couple tchèque, la mine contrite, en habit traditionnel, a bu de l'eau bénite, mains jointes au front en signe de respect dans le temple de Beji, à Ubud.

Un prêtre hindou dirigeait la cérémonie, dans les vapeurs d'encens et au son des cloches.

«Nous sommes désolés .. et nous espérons que personne ne refera jamais une chose pareille» , a déclaré Sabina Dolezalova.

Le gouverneur de Bali Wayan Koster est bien décidé à y veiller: «Si des touristes agissent ainsi à l'avenir, nous les renverrons tout simplement chez eux», a-t-il menacé.

Plus tôt cette semaine, un touriste australien a été arrêté après avoir donné un coup de pied dans les airs à un motocycliste pour aucune raison apparente alors qu’il se trouvait dans le quartier Kuta de l’île indonésienne.

Dans la même catégorie