/news/culture

Une journée de grève sur les plateaux de tournage

Agence QMI

GEN - PLATEAU DE TOURNAGE DE BOOMERANG

MARTIN ALARIE / JOURNAL DE MONTREAL /

Les plateaux de tournage québécois pourraient être perturbés à la fin du mois. Insatisfaits de leurs conditions de travail, les techniciens et autres artisans ont l’intention de faire une journée de grève le 29 août prochain.

Les membres de l’Alliance québécoise des techniciens et des techniciennes de l'image et du son (AQTIS) ont voté à 89 % pour la tenue de cette journée de grève dans le conflit qui les oppose à l’Association québécoise de la production médiatique (AQPM), qui rassemble plus de 150 entreprises de production.

«Après 22 séances de négociation, l'écart qui nous sépare des producteurs est encore beaucoup trop grand», a expliqué le directeur général de l’AQTIS, Gilles Charland, dans un communiqué de presse, diffusé jeudi.

Le syndicat, qui représente quelque 6000 travailleurs pigistes, déplore notamment la dégradation des conditions de travail derrière la caméra depuis quelques années.

Alors que les tournages se font de plus en plus rapidement, les temps de répétition sont beaucoup moins longs et les équipes sur les plateaux sont plus petites qu’avant, a rappelé jeudi le syndicat.

L’AQTIS dit militer pour des investissements dans la prévention des accidents de travail et pour une meilleure rémunération de ses syndiqués. L’AQTIS demande également à ce que ses membres soient à l’avenir embauchés de manière prioritaire sur les productions.

« Le 29 août, c'est un premier coup de semonce. D'autres gestes d'éclat pourraient suivre», a prévenu M. Charland.