/news/law

Il force sa conjointe à passer la moppe avec ses cheveux

Nicolas Saillant | Journal de Québec

Adobe Stock

Un homme a plaidé coupable à une série de gestes violents contre son ex-conjointe qui se sont déroulés sur une période de deux ans et demi.

Aux prises avec des problèmes de drogue et d’alcool, Robert Duchesne s’est livré à plusieurs gestes de violence conjugale au moment où la relation avec sa conjointe s’est détériorée. À l’été 2014, une querelle avait éclaté lorsque la victime lui a refusé qu’il consomme de l’alcool fort.

Pendant la dispute, l’homme de 52 ans s’était emporté simplement parce que son verre était tombé au sol. «Tu vas faire la moppe, mon estie», avait-il alors menacé sa conjointe. Puis ce dernier a mis sa menace à exécution lorsque la victime a voulu nettoyer le dégât.

«L’accusé se penche, lui saisit les cheveux et fait des mouvements de va-et-vient avec la tête de la victime simulant ainsi une moppe», peut-on lire dans un document de cour.

Au cours des mois suivants, plusieurs altercations ont éclaté entre l’homme et la femme, notamment parce que cette dernière ne voulait pas qu’il se rende au bar.

Menaces de mort

Des gifles au visage ont été données par Robert Duchesne. À un autre moment, des menaces de mort ont été proférées contre la victime, qui avait finalement porté plainte en avril 2018.

Duchesne a reconnu ses gestes en plaidant coupable à des accusations de menaces de mort, voies de fait et non-respect de conditions. Un rapport présentenciel a été demandé avant que les avocats ne présentent une suggestion de peine. Duchesne reviendra en cour en novembre.