/regional/montreal/montreal

Les enfants règnent sur la ruelle Beau Dommage

Maude Carmel | 24H

MAUDE CARMEL/24 HEURES/AGENCE QMI

La ruelle Beau Dommage a été inaugurée en 2015 dans le quartier Petite-Patrie, et depuis, un groupe d'enfants y met de la vie.

Sur Saint-Zotique, entre Saint-Denis et Saint-Vallier, une fresque représentant les membres du légendaire groupe orne la brique. Ceux-ci ont un jour occupé le 6760 Saint-Vallier, d'où le nom de la ruelle.

Mais il ne s'agit pas de la seule décoration qu'on y trouve : un peu plus loin, un panneau d’indication mentionne entre autres qu’une enfant prénommée Zélie habite vers le sud de la ruelle, alors les frères Augustin et Romain, quant à eux, logent plus au nord.

La plupart des enfants du tronçon savent par contre qu’ils ont bien plus de chance de trouver leurs amis dans la cabane Beau Dommage, perchée dans un arbre au coeur de la ruelle. «Ou bien au panier de basket! Nous, c’est là qu’on joue le plus souvent!» renchérit Augustin, 10 ans.

Espace social

Au-delà de ses plates-bandes partagées et de son cerisier enchanteur, ce qui est le plus marquant de la ruelle Beau Dommage, c’est son côté social.

«En juin, lorsque l’école est sur le point de finir, il y a des dizaines d’enfants en même temps qui jouent ici. Je ne sais pas combien, mais c’est vivant!» informe Véronique, la maman de Léonard, 7 ans. «Peut-être 55!» suggère justement Léonard.

La ruelle ainsi que sa cabane incitent les enfants de tous âges et de tous genres à jouer ensemble. «À condition d’avoir le mot de passe de la cabane, et de la garder propre!» confie Stella, 9 ans, qui, grâce à la ruelle, a pu se faire des amis à proximité même si elle ne fréquente pas l’école du quartier.

Plusieurs parents confirment que leurs enfants sortent davantage dehors depuis son inauguration il y a quatre ans. «Et nous aussi! Nos enfants entretiennent la vitalité de la ruelle, et nous, on en profite pour faire notre social!» indique un papa, bien installé sur le banc faisant face à la cabane.

Une mission verte

La ruelle Beau Dommage fait partie des quelque 350 ruelles vertes de Montréal.

Celles-ci sont connues pour améliorer la qualité de vie des citoyens par leur esthétisme, mais elles ont également une mission écologique. L’installation d’arbres, de potagers et de fleurs indigènes augmente la biodiversité, diminuant ainsi les îlots de chaleurs et améliorant la qualité de l’air.

Pour qu’une ruelle vêtisse sa robe verte, ceux qui y habitent doivent eux-mêmes orchestrer la proposition, à l’aide de l’organisme Nature-Action Québec. Si la majorité des habitants du tronçon sont en accord avec le projet, l'arrondissement s'implique.

Gare toutefois aux automobilistes qui voudraient s'aventurer dans une telle ruelle : certaines interdisent le passage aux véhicules, et d’autres, comme la ruelle Beau Dommage, limitent la vitesse à 10 km/h. Et dans ce terrain de jeu longiligne où les enfants sont rois, il faut s'attendre à ce que ces derniers vous ordonnent de ralentir!