/news/currentevents

Trois blessés graves dans une collision frontale d'une rare violence

Dominique Lelièvre | Journal de Québec

Une personne lutte pour sa vie et trois autres sont soignées pour de graves blessures à la suite d’un face-à-face d’une rare violence, dans l’est de Lévis.

C’est un citoyen qui a constaté la triste scène, vers 5 h 45, ce matin, sur la route Monseigneur-Bourget au nord de l’autoroute 20, contactant aussitôt les autorités.

Pour une raison que les policiers tentent toujours d’expliquer, un premier véhicule, transportant deux hommes et une femme, et une autre voiture, qui circulait en sens inverse avec un seul homme à bord, se sont percutés de plein fouet. L’âge des victimes va d’environ 30 à 50 ans, selon la police.

Fort impact

La collision s’est de toute évidence produite «à haute vélocité», selon le porte-parole du Service de police de la Ville de Lévis, Jean-Sébastien Levan, pointant vers les importants dommages aux automobiles.

«Quand les patrouilleurs sont arrivés sur les lieux, les véhicules étaient dans le fossé et ils étaient très, très endommagés. Les coussins étaient déployés. L’impact a quand même été assez foudroyant», mentionne-t-il.

Le drame est survenu dans une zone en ligne droite où la vitesse est limitée à 90 km/h, mais à proximité toutefois d’un secteur résidentiel où cette limite est réduite à 50 km/h.

Enquête

Les causes de l’accident font l’objet d’une enquête et aucune piste n’est écartée pour le moment. Des prises de sang ont été demandées pour vérifier l’état des conducteurs au moment du drame.

«C’est sûr que c’est un grand bout droit, alors est-ce que ça peut inciter des gens à faire de la vitesse? C’est une possibilité», évoque M. Levan.

«Est-ce que quelqu’un a donné un coup de volant? Est-ce qu’un animal s’est présenté? C’est de la spéculation», a-t-il énuméré.