/finance/homepage

Québec vole au secours des quotidiens de Capitales Médias

TVA Nouvelles et Agence QMI

Le président de Capitales Médias, Martin Cauchon, démissionne de son poste, tandis que Québec a annoncé une aide de 5 millions $, lundi après-midi, pour permettre au groupe de poursuivre ses activités.

Le groupe, qui produit six quotidiens régionaux au Québec, avait fait un premier pas, lundi, dans un processus pour déclarer faillite.

Le propriétaire Martin Cauchon s’était rendu ce midi chez le syndic PricewaterhouseCoopers pour faire une proposition en insolvabilité, ont affirmé des sources à TVA Nouvelles. Ce serait donc le syndic qui parlera au nom du groupe de presse.

Québec allongera 5 millions $

Ce geste a forcé le gouvernement provincial à réagir rapidement : un conseil des ministres par téléphone a été convoqué à 14 h. Le gouvernement du Québec a ensuite annoncé qu’il allongera environ 5 millions $ pour maintenir les opérations des quotidiens. C’est le syndic PricewaterhouseCoopers qui s’occuperait de la gestion de cet argent.

Un PDG intérimaire va aussi être nommé par Québec pour administrer le groupe temporairement.

«Je n'annonce rien à personne en disant que les médias écrits sont en crise, certains groupes plus que d'autres», a souligné le ministre de l'Économie, Pierre Fitzgibbon, en annonçant l'aide en conférence de presse.

La ministre de la Culture, Nathalie Roy, a pour sa part souligné que son gouvernement veut «protéger le journaliste», mais sans nécessairement chercher à sauver les groupes journalistiques.

«La solution ne peut reposer que sur le gouvernement», a ajouté la ministre, en soulignant que plusieurs acteurs devront se serrer les coudes pour aider les médias.La semaine dernière, on apprenait que Capitales Médias souffrait d’importantes difficultés financières et que sa survie était menacée à court terme. Le gouvernement Legault avait laissé entendre la semaine dernière qu’il n’allait pas supporter Martin Cauchon, mais qu’il souhaitait le maintien des activités de l’entièreté des quotidiens appartenant au groupe de presse.

L’entreprise dirigée par l’ancien ministre libéral Martin Cauchon produit depuis 2015 six quotidiens régionaux («Le Soleil», «Le Droit», «Le Nouvelliste», «La Voix de l’Est», «Le Quotidien» et «La Tribune»), des journaux cédés par Power Corporation.

Rôle essentiel

En conférence de presse à Québec en après-midi pour une annonce au sujet du tramway de Québec, le premier ministre canadien Justin Trudeau a déploré la nouvelle.

«Nous sommes très préoccupés par le sort des médias à travers le pays, a-t-il déclaré. On comprend [que les médias ont] un rôle essentiel dans notre démocratie. Une presse libre et forte est essentielle au bon fonctionnement de notre société.»

Le premier ministre a rappelé que son gouvernement, dans le dernier budget, avait réservé des fonds pour appuyer les médias écrits.

«On va toujours être là pour regarder ce qu’on peut faire pour des médias en difficulté, tout en respectant évidemment leur rôle essentiel et indépendant», a déclaré M. Trudeau.

Impossible

Le maire de Québec Régis Labeaume a été interpellé par les journalistes. «Je ne sais pas ce que je peux faire de plus comme maire de Québec, mais il faut que Le Soleil survive. Il faut qu’il soit publié demain, la semaine prochaine, le mois prochain, l’année prochaine et dans la prochaine décennie», a-t-il déclaré.

«Ça ne se peut pas que Le Soleil n’existe plus à partir de demain. Dans ma tête c’est impossible», de conclure le maire.