/news/currentevents

La batterie d’un jouet téléguidé aurait déclenché l’incendie d'une maison à Val-Bélair

Dominique Lelièvre | Journal de Québec

Une batterie servant à alimenter un modèle réduit radiocommandé serait à l’origine du feu qui a causé de très lourds dommages à la résidence d’une famille de Val-Bélair, à Québec, le week-end dernier.

L’enquête du commissariat aux incendies indique que «la cause la plus probable du feu est d’origine accidentelle», à propos l’incendie de deuxième alarme qui est survenu en fin d’après-midi sur la rue Céleste, samedi.

Plus précisément, le sinistre aurait été provoqué «par une mauvaise utilisation de batterie de type lithium-polymère (LiPo)».

Le feu a pris naissance dans le garage où une batterie de ce type avait été laissée sur son chargeur. Selon l’hypothèse retenue par les pompiers, elle aurait connu un problème de surcharge.

L’incendie s’est déclaré pendant que les quatre résidents, deux adultes et deux enfants, s’étaient absentés de la maison. Heureusement, il n’y a eu aucun blessé.

Une trentaine de pompiers ont répondu à l’appel de plusieurs citoyens un peu avant 17h, les informant du brasier. Une importante colonne de fumée noire et des flammes s’échappaient du garage et de la toiture.

L’incendie a été maîtrisé en une heure environ. Le Service de protection contre l’incendie de Québec (SPCIQ) évoque des «dégâts majeurs» à la résidence, qui ont forcé ses occupants à trouver un autre logis, au moins temporairement.

Le SPCIQ invite à ne jamais laisser sans surveillance ou trop longtemps sur sa charge une pile LiPo, à toujours utiliser le chargeur adapté à la batterie et à suivre les instructions du fabricant.

De plus, il est conseillé d’éloigner la batterie de tout matériel combustible lorsqu’elle est en cours de charge. Enfin, il ne faut jamais utiliser un chargeur défectueux ou une batterie endommagée.