/news/politics

Le fédéral confirme son investissement dans le tramway de Québec

Jean-Luc Lavallée | Journal de Québec

Le premier ministre Justin Trudeau a confirmé, lundi, une subvention de 1,2 milliard $ à la Ville de Québec, officialisant du coup le financement du projet de tramway de 3,3 milliards $, après des mois de tergiversations au sujet du montage financier.

S’il ne s’agissait plus que d’une formalité aux yeux de plusieurs, le maire de Québec Régis Labeaume, lui, attendait depuis longtemps l’annonce officielle.

Le premier ministre Trudeau a tenu à être présent dans la capitale québécoise pour l’occasion. Son lutrin, lors d’une allocution au Centre des congrès en début d’après-midi, était coiffé de la phrase suivante : «Le tramway arrive à Québec».

«Chaque fois que je suis à Québec, les gens me posent des questions sur le tramway. C’est normal. Ça fait longtemps qu’ils attendent des nouvelles là-dessus. Québec est la seule ville de 500 000 habitants et plus qui n’a pas de réseau de transport collectif structurant. (...) Aujourd’hui, on a des bonnes nouvelles à vous transmettre. Notre gouvernement est fier d’annoncer qu’on a décidé d’investir jusqu’à 1,2 milliard dans le tramway de Québec», a-t-il déclaré.

L’annonce s’est déroulée en présence de nombreux dignitaires du gouvernement du Québec, de celui du Canada et de la Ville de Québec.

Grâce à Montréal

Rappelons que la mairesse de Montréal, Valérie Plante, avait accepté au début de l’été de transférer une somme de 800 M$ à la Ville de Québec (à laquelle elle avait droit dans un programme fédéral) après avoir obtenu l’assurance par le provincial d’un financement pour sa propre ligne rose de tramway. Cela avait permis de dénouer l’impasse sur la provenance des fonds.

Ottawa déboursera 1,2 G$ alors que le gouvernement du Québec assume la plus grosse part avec un investissement de 1,8 G$. La Ville de Québec, quant à elle, injecte 300 M$ dans divers aménagements liés au projet.

Outre la ligne de tramway de 23 km, qui deviendra la colonne vertébrale du système de transport en commun à Québec, le projet de «réseau structurant» comprend aussi un tracé de 15 km pour des trambus (service rapide par bus avec des véhicules bi-articulés) et trois tronçons additionnels de voies dédiées sur 16 km pour des Métrobus. Quatre nouveaux Parc-O-Bus seront également aménagés.

Dans la même catégorie