/regional/montreal

Le REM ne sera pas recouvert à Mont-Royal

Guillaume Pelletier | 24 H

PHOTO AGENCE QMI, MARIO BEAUREGARD

La portion du Réseau express métropolitain (REM) qui traversera Ville de Mont-Royal ne sera pas recouverte comme l'avait demandé le maire en décembre dernier.

La Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) et la Ville de Mont-Royal ont annoncé lundi matin avoir conclu une entente afin d'aménager une place publique au-dessus de la voie ferrée, sur les 150 mètres qui séparent les ponts Graham et Cornwall.

Cette annonce est loin du 1,5 kilomètre de voie ferrée couverte qu'espérait la Ville de Mont-Royal pour préserver la quiétude de ses résidents. Elle comptait aussi développer un nouveau centre-ville sur la voie recouverte.

«C'est un moment historique pour nous à Ville Mont-Royal [...] il s'agit selon moi d'une première étape vers le projet ultime qui serait de recouvrir complètement les voies ferrées de Ville Mont-Royal», a quand même indiqué le maire de Mont-Royal, Philippe Roy, lundi.

La Ville de Mont-Royal s'est engagée à investir 6,5 millions $ dans l'aménagement de cette place publique de 23 000 pieds carrés.

À partir de l'ouverture de la station du REM à Mont-Royal, qui est prévue pour 2022, le nombre de trains à y circuler explosera, passant de 55 à plus de 550 trains quotidiennement.

Pas de coût additionnel pour la CDPQ

La Caisse de dépôt explique de son côté que cette entente «[...] préservera l'aspect esthétique et l'intégration architecturale exemplaire du centre-ville de Mont-Royal et répond au besoin d'aménagement urbain dans le quartier».

Questionné sur la possibilité de recouvrir le reste de la voie ferrée dans l'avenir, le directeur exécutif Affaires corporatives et développement chez CDPQ Infra, Harout Chitilian, mentionne se concentrer sur le projet actuel.

«Si dans les prochaines décennies, il y a d'autres projets qui viennent se greffer au REM, c'est hors de notre contrôle.»

M. Chitilian précise que des ajustements ont été effectués au projet de référence afin d’intégrer le nouvel aménagement tout en conservant les coûts du projet à 6,3 milliards $.

Dans la même catégorie