/news/tele

Comme «une bombe qui éclate» selon Sophie Prégent

Marc-André Lemieux | Journal de Montréal

Le moment le plus émouvant du premier épisode d’«Autiste, bientôt majeur» survient lorsqu’on apprend comment les parents au cœur du docu-réalité de MOI ET CIE ont réalisé qu’ils avaient un enfant atteint d’un trouble de développement du spectre de l’autisme.

Bien que plusieurs années se soient écoulées depuis cet instant fatidique, la douleur semble toujours aussi vive. C’est du moins ce que révèle la caméra d’Isabelle Tinclair, la réalisatrice du docu-réalité qui prend l’antenne mercredi soir à 19h30.

 

Mère de Mathis, un colosse de 6’4 et 240 livres de 18 ans, Sophie Prégent compare l’annonce du diagnostic à «une bombe qui éclate». «Ça avait tellement explosé que je n’arrivais pas à comprendre que tout n’avait pas explosé autour de moi», confie l’actrice.

De son côté, Charles Lafortune indique qu’il n’oubliera jamais le silence du personnel hospitalier juste avant qu’il confirme ses doutes. Après, ses souvenirs sont plutôt flous, précise l’animateur et vice-président contenu et création chez Pixcom.

Les témoignages des parents des autres jeunes au cœur du docu-réalité sont également prenants, y compris celui de Mathieu Gratton. L’humoriste a sombré après avoir appris que Benjamin, l’enfant qu’il venait d’avoir avec Patricia Paquin, était atteint d’autisme. En plus d’adopter des comportements autodestructeurs (alcool), Gratton a «tout jeté aux poubelles»: couple, groupe (Crampe en masse) et gérant. «Je me suis réveillé après quatre ou cinq mois», explique le stand-up comique en toute candeur.

Pour changer les choses

Visant à «changer les choses» et témoigner des inquiétudes des parents face au sort qui sera réservé à leur enfant autiste une fois qu’il sortira du système scolaire à 21 ans et qu’il n’aura plus de services de l’État, «Autiste, bientôt majeur» nous montre – sans artifice et sans mise en scène – le quotidien de cinq autres familles naviguant en eaux troubles depuis deux décennies.

On comprend que Charles Lafortune et Sophie Prégent ont atteint l’un des objectifs qu’ils s’étaient fixés en début de projet et qu’ils ont réussi à discuter du problème avec François Legault, mais pour savoir comment cette rencontre s’est déroulée, il faudra patienter au 10e et dernier épisode.

En point de presse après le visionnement des deux premiers épisodes, Sophie Prégent a indiqué qu’après des années à refuser qu’une caméra de télévision franchisse sa porte d’entrée, elle avait changé d’idée pour essayer de «faire une différence». «Il faut qu’il se passe quelque chose, a déclaré la comédienne. Ce que j’ai vécu, il faut que ça serve à quelqu’un. Comme société, on n’a pas le droit de laisser tomber ces gens-là.»

Prometteur «Mont tétons»

Autiste, bientôt majeur domine une programmation automnale riche en docu-réalités pour MOI ET CIE. Parmi les titres à surveiller, on signale Distorsion, une série qui s’intéresse aux histoires étranges du web (vol d’identité, cyberintimidation), Dave Morissette – Les vrais héros, un road trip à vélo ponctué de rencontres, et Mont tétons, un film dans lequel l’actrice Anick Lemay accompagne cinq femmes atteintes du cancer du sein. Vous sortirez les mouchoirs lorsqu’il sera diffusé le 30 septembre. La bande-annonce de 2 minutes présentée aux médias mardi annonçait une heure à fleur de peau.

Dans la même catégorie