/news/society

Louis-François Marcotte raconte la peur de sa vie dans une campagne de la SAAQ

TVA Nouvelles

Louis-François Marcotte participe à une campagne de sensibilisation de la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ), qui rappelle que l’état de santé peut affecter la capacité de conduire.

Dans une vidéo filmée en noir et blanc intitulée «Le blackout», le cuisinier raconte qu’une crise d’épilepsie a causé un accident de la route alors qu’il était au volant de son camion avec son garçon.

«Je reviens à moi. Je sais pas il est où, mon gars. Je suis dans une civière. Et je suis paniqué», raconte-t-il.

 

Avec cette campagne, la SAAQ rappelle que certaines conditions médicales, comme le diabète, l’épilepsie ou l’apnée du sommeil, si elles ne sont pas contrôlées, augmentent le risque d’accident. Il est donc important de respecter les recommandations de son médecin, peu importe son âge.

«C’est une stratégie qui s’est développée sur plusieurs années. On a commencé à sensibiliser les professionnels de la santé. On a travaillé ensuite avec une clientèle plus âgée. Nous sommes rendus à l’étape où l’on parle à l’ensemble des conducteurs», a expliqué Gino Desrosiers, porte-parole de la SAAQ, au Québec Matin.

Dépendamment des problèmes de santé, des gens peuvent avoir des conditions à leur permis.

«C’est beaucoup mieux de perdre mon permis pendant six mois que de mettre la vie en danger de mes enfants, de ma famille et de plein de gens autour de moi», conclut Louis-François Marcotte, qui s’estime chanceux qu’il n’y ait pas eu de séquelles physiques à la suite de l’accident.

Cette campagne de sensibilisation se décline également en messages sur les réseaux sociaux, à la radio et en affichage dans les cliniques médicales.