/finance/homepage

Groupe Capitales Médias: Québec sort encore son chéquier, déplore PKP

Sylvain Larocque | Journal de Montréal

Pierre Karl Péladeau déplore que le gouvernement Legault ait préféré verser 5 millions $ au Groupe Capitales Médias (GCM) plutôt que de retenir les « solutions » mises de l’avant par Québecor pour relancer l’éditeur de journaux insolvable.

« Nous avions accepté ce qu’on pourrait appeler l’appel du pied du groupe et du gouvernement pour mettre en place une opération de sauvetage et trouver des solutions à ce que je considère être un actif très important pour la population », a déclaré hier le PDG de Québecor et propriétaire du Journal.

Les créanciers de GCM, dont le plus important est le gouvernement, ont désigné le cabinet comptable PwC pour mener une mise aux enchères de l’entreprise qui sera supervisée par un tribunal. On espère ainsi susciter l’intérêt de plusieurs repreneurs potentiels.

Pour cette restructuration, Investissement Québec versera une aide d’urgence de 5 millions $ à GCM, laquelle s’ajoutera au prêt de 10 millions $ consenti par les libéraux en 2017.

« Le gouvernement a décidé de faire un chèque de cinq millions, a lancé M. Péladeau. Est-ce que ça va être un autre cinq, puis après ça un autre 10 ? [...] Ça va être quoi, la facture que les contribuables vont ramasser ? Je ne le sais pas, mais elle risque d’être salée. »

« Prématuré »

Le dirigeant n’a pas voulu dire si Québecor allait participer à l’encan de PwC.

« Il serait prématuré de donner une réponse parce qu’on verra bien la façon dont le syndic et le gouvernement entendent mener le processus ».

Selon lui, seule une entreprise qui connaît bien la presse écrite et qui possède un « écosystème industriel » d’impression et de distribution est en mesure de remettre les six quotidiens de GCM sur la bonne voie.

« Il ne s’agit pas uniquement d’être de bonne volonté comme d’avoir également les moyens de faire en sorte que vous puissiez atteindre et maintenir la rentabilité », a soutenu Pierre Karl Péladeau.

« On a comme la prétention, entre guillemets et sans fausse modestie, de connaître un peu ça, la presse écrite », a-t-il ajouté, en rappelant que Québecor est né avec Le Journal de Montréal, en 1964. Le Journal de Québec a été fondé en 1967.

Dans la même catégorie