/news/world

Vapoter provoquerait des changements instantanés dans les vaisseaux sanguins

TVA Nouvelles d'après CNN

La cigarette électronique, ou de vapoteuse, provoquerait des changements importants et instantanés sur la fonction de vaisseaux sanguins du consommateur, même lorsque le liquide ne contient pas de nicotine.

La nouvelle étude publiée mardi dans la revue Radiology, a conclu que le vapotage avait un impact temporaire sur la fonction des vaisseaux sanguins, même chez les personnes en bonne santé.

Les chercheurs ont observé que le débit du sang changeait notamment dans l'artère fémorale de la jambe après une seule utilisation.

Ils ne sont toutefois pas en mesure d’expliquer quel produit chimique serait en cause.  

«Après quelques minutes, tout est redevenu normal», a expliqué l'auteur de l'étude, Felix W. Wehrli, professeur de radiologie et de biophysique à la Faculté de médecine Perelman de l'Université de Pennsylvanie.

«Mais si quelqu'un vapote régulièrement il est possible que, avec le temps, les choses ne reviennent pas à la normale», a-t-il averti.

Les changements mesurés par son équipe ont été constatés chez 31 personnes, qui n’avaient jamais fumé ou vapoté.

Ces changements dans les vaisseaux sanguins sont similaires aux processus «connus dans le développement de maladies cardiovasculaires», y compris l’athérosclérose, rapporte CNN.

Ces maladies prennent toutefois des années à se développer.

«Meilleur que le cigarette»

Cette étude est la plus récente sur la cigarette  à une prolifération de recherches visant à mesurer l’impact des cigarettes électroniques sur le cœur, les vaisseaux sanguins, les poumons et le cerveau.

La recherche sur ces produits n’en est toutefois qu’à ses débuts.

«Personne ne sait ce qu'il fait au poumon humain d'inspirer sans cesse du propylène glycol et de la glycérine en aérosol», a déclaré le Dr Robert Jackler, fondateur de la ‘’Stanford Research lors d’un congrès en juillet dernier. Nous allons en comprendre les effets dans plusieurs années», a-t-il déclaré.

«Il n'y a aucun doute dans mon esprit que le vapotage est plus sûr que le tabagisme conventionnel [...] mais cela ne signifie pas que c'est sans danger», avait-il nuancé.

 

Dans la même catégorie