/news/politics

Legault invite les Québécois à s’abonner aux journaux

Marc-André Gagnon | Le Journal de Montréal

Devant la crise qui menace la survie de nombreux quotidiens régionaux, le premier ministre François Legault invite «tous les Québécois à s’abonner à des journaux».

À LIRE AUSSI

Fonds de pension: des retraités des journaux du Groupe Capitales Médias sont nerveux

À l’heure où plusieurs s’inquiètent pour la survie de nombreux médias régionaux, dont ceux du Groupe Capitales Médias, qui s’est placé sous la protection de la loi sur les arrangements avec les créanciers, le premier ministre a plaidé que leur survie relève d’une responsabilité partagée entre les gouvernements et les citoyens.

«Les médias sont essentiels et les Québécois doivent comprendre qu’on a besoin des médias d’ici pour s’informer. Ça fait partie de la démocratie, ça fait partie de notre société», a exposé le premier ministre, lors d’une mêlée de presse au Parlement.

Alors que certains questionnent l’aide additionnelle de 5 millions de dollars accordée au Groupe Capitales Médias, François Legault a réitéré que son gouvernement déposera prochainement un plan visant à «aider financièrement l’ensemble des médias au Québec».

Selon le nombre de journalistes

«Il sera équitable, a-t-il assuré. Il devra s’appliquer à tous les médias dans toutes les régions du Québec.»

Le premier ministre a laissé entendre que le financement accordé à chaque média variera selon la taille de la ville où il se trouve, la formule de propriété et le nombre de journalistes.

«Ce qu’on souhaite, c’est qu’il y ait le plus de journalistes possible d’embauchés dans les médias», a dit M. Legault.

Pour ce qui est des géants du web comme Facebook, vers qui filent les précieux revenus publicitaires, le premier ministre voit mal comment le gouvernement pourrait s’en passer.

«Pour rejoindre la population, bien on va là où est la population, a-t-il soutenu. Ce ne serait pas réaliste que quelqu’un pense qu’on pourrait contourner ces médias-là.»