/finance/homepage

Des patrons d’Air Canada ont largué leurs actions

Pierre-Olivier Zappa | TVA Nouvelles

Il n'y a pas que le grand patron d'Air Canada qui a fait un coup d'argent en vendant des milliers d'actions de l'entreprise récemment. Près d'une dizaine de hauts dirigeants ont aussi liquidé leurs actions en pleines négociations pour acheter Air Transat.

À LIRE ÉGALEMENT

L’AMF enquêtera-t-elle sur le PDG d’Air Canada?

Le PDG Calin Rovinescu a vendu le 1er août un important bloc d’actions d’Air Canada qu’il possédait, touchant un profit de 52 millions $ d’un seul coup.

Selon des documents boursiers, huit autres dirigeants du transporteur canadien ont également largué des actions depuis le mois de mai, dont la vice-présidente Lucie Guillemette, qui a touché 1,3 million $. Le vice-président exploitation, Craig Landry (711 000 $), et la vice-présidente des ressources humaines, Arielle Meloul (584 000 $), font partie des patrons ayant liquidé d’importants blocs d’actions.

 

Soupçons et vérifications

Ces transactions d’initiés sont survenues dans le contexte des négociations entourant l’acquisition d’Air Transat. Les dirigeants d’Air Canada détenaient-ils des informations privilégiées leur laissant croire que la valeur du titre risquait de baisser au cours des prochaines semaines, voire des prochains mois?

«Ces transactions peuvent laisser soupçonner beaucoup de choses», souligne Robert Pouliot, spécialiste des fusions-acquisitions. Ce professeur en finances de l’UQAM croit que la vente d’actions, dans un tel contexte, peut laisser planer une «apparence de délits d’initiés».

«Je crois qu’il est important qu’une entreprise fasse preuve de prudence et de diligence et, dès lors, de réserve en ce qui concerne les transactions. [...] Air Canada aurait pu faire preuve de plus de réserve, du moins les dirigeants», affirme l’expert.

L’Autorité des marchés financiers poursuit ses vérifications d’usage. Si l’AMF venait à trouver des irrégularités, elle déclencherait alors une enquête formelle. De son côté, Air Canada n'a pas répondu aux demandes d'explications de TVA Nouvelles.

Les actionnaires se prononcent vendredi

Le dossier de la vente d’Air Transat franchira par ailleurs une importante étape vendredi quand les actionnaires du voyagiste se prononceront sur l’offre soumise par Air Canada pour son achat, à 18 $ par action, l’équivalent de 720 millions $. Les deux tiers des actionnaires d’Air Transat devront entériner cette entente pour que la vente puisse aller de l’avant.

Les acheteurs intéressés à formuler une contre-offre à celle d’Air Canada avaient jusqu’à mercredi soir pour le faire.

Dans la même catégorie