/news/politics

Les jeunes appelés à prendre leur place sur le marché du travail

Diane Tremblay | Journal de Québec

Le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, Jean Boulet, a annoncé jeudi la conclusion d’une entente de 135 M$ avec le gouvernement fédéral pour aider les jeunes de 15 à 30 ans à acquérir et développer leurs compétences en vue d’intégrer le marché du travail.  

«Il y a actuellement au Québec 120 000 jeunes qui ne sont ni en emploi, ni aux études, ni en formation», a affirmé M. Boulet.  

«Donc, 120 000 jeunes qui auraient un potentiel et une capacité d’intégrer notre marché du travail et de nous aider à résoudre de façon significative une bonne partie du problème inhérent à la rareté de main-d’œuvre», a-t-il ajouté.  

Québec recevra ce financement sur une période de cinq ans, à compter d’avril 2020.  

On estime que 20 000 jeunes pourront bénéficier des différentes mesures qui seront mises en place. Ces fonds seront distribués aux quatre coins du Québec et leur utilisation correspondra aux besoins et aux priorités établies par les acteurs locaux et régionaux.  

Selon le ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social, Jean-Yves Duclos, qui prenait part à l’annonce, cette entente permettra aux jeunes de perfectionner leurs compétences et d'acquérir l’expérience pour réussir leur transition sur le marché du travail, afin que «personne ne soit laissé de côté».  

M. Boulet a parlé d’un plan évolutif «qui s’adaptera aux besoins réels du marché du travail». Les mesures pourraient, par exemple, prendre la forme de stages rémunérés, de subventions salariales, de formations financées, de mises à niveau des compétences, etc.  

Plus de 116 000 postes sont actuellement vacants au Québec.