/regional/montreal/montreal

Une trottinette électrique Lime baigne dans le canal de Lachine

Béatrice Roy-Brunet

 - Agence QMI

GEN-TROTTINETTE-LACHINE

MICHEL BLOCK/SCOOP/AGENCE QMI

Une trottinette électrique en libre-service de l'entreprise Lime a été trouvée au fond du canal de Lachine mercredi, un peu plus d’une semaine après leur mise en circulation à Montréal.

Le Montréalais Michel Block a découvert la trottinette alors qu’il promenait son chien du côté nord du canal, près de l'écluse Saint-Gabriel. Selon ce dernier, le véhicule se trouvait la veille en bordure de la piste cyclable.

Impossible toutefois de savoir comment elle a quitté la terre ferme. La trottinette était toujours au fond de l’eau en fin de journée.

Ce n’est pas la première fois qu’une trottinette termine sa course dans l’eau à travers les différents pays où la compagnie opère. Cet été, de nombreux véhicules ont été répertoriés submergés à proximité des berges de la ville française de Marseille. La même situation a fait les manchettes dans des villes comme Lyon, Los Angeles ou encore Portland, en Oregon, où un site web a même été créé pour dénoncer le phénomène.

Celui-ci soulève d’ailleurs certaines questions environnementales, puisque les batteries des trottinettes électriques peuvent libérer des substances chimiques au contact de l'eau.

Vandalisme

De son côté, la compagnie Lime indique qu’endommager les trottinettes, notamment en les lançant dans un cours d’eau, «ne fait que nuire aux personnes qui utilisent quotidiennement ces véhicules comme moyen de transport abordable et pratique».

L’entreprise souligne travailler pour s’assurer que les véhicules soient construits «plus solides» afin d'aider à minimiser le vandalisme.

«Malheureusement, nous ne pouvons pas empêcher tous les actes de vandalisme, mais nous avons la technologie et les équipes opérationnelles en place pour y faire face rapidement», a dit la compagnie. Il a toutefois été impossible de savoir si des repêchages de trottinettes avaient eu lieu à Montréal.

Infractions

Depuis le lancement des trottinettes noires et vertes la semaine dernière, le «24 Heures» a observé plusieurs d’entre elles abandonnées ailleurs que dans les stationnements prévus à cet effet. La mairesse de Montréal Valérie Plante avait d’ailleurs souligné la semaine dernière que la Ville pourrait retirer le permis de Lime à tout moment alors que plusieurs trottinettes étaient déjà abandonnées n’importe où.

Cette dernière avait précisé que des amendes pouvaient être distribuées à l’opérateur et que le permis pouvait également être révoqué.

Les premières trottinettes ont été mises en service mardi dernier dans le centre-ville de Montréal et à Westmount. D’autres arrondissements s’ajouteront éventuellement à la liste d’endroits où il est permis de stationner les trottinettes; on retrouve déjà des véhicules abandonnés dans un bon nombre d’entre eux.

Dans la même catégorie