/news/society

L’agrile du frêne identifié à Moncton

Agence QMI

Eric Bolte/24 Heures/Agence QMI

L’agrile du frêne vient d’être identifié à Moncton, au Nouveau-Brunswick, a annoncé l’Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA), vendredi.

Moncton est à l'extérieur des zones actuellement réglementées pour l'agrile du frêne au Canada, un insecte nuisible que l’on retrouve principalement en Ontario et au Québec.

Pour la province du Nouveau-Brunswick, il s’agit d’une troisième détection.

L’agrile du frêne est un insecte ravageur très destructeur pour les frênes, a rappelé l’ACIA, soulignant qu’«il en a déjà tué des millions dans des zones réglementées au Canada et aux États-Unis».

L'ACIA a indiqué qu’elle et ses partenaires mènent des enquêtes additionnelles pour déterminer si le ravageur s'est établi dans la région de Moncton et, si oui, quelle est l'étendue de la propagation.

«En vigueur immédiatement, il est interdit de déplacer tout produit du frêne, comme les billots, les branches et les copeaux de bois, ainsi que toutes les espèces de bois de chauffage provenant du lieu touché, a averti l’Agence. Les propriétaires concernés ont été avisés de ces restrictions.»

La présence de l'agrile du frêne, un insecte originaire de l’Asie, a été détectée pour la première fois au Canada en 2002. Depuis, il a été détecté dans plusieurs régions de l’Ontario et du Québec, de même que dans des secteurs plus limités au Manitoba, en Nouvelle-Écosse et au Nouveau-Brunswick.

Dans la même catégorie