/finance/homepage

De riches investisseurs des Émirats arabes unis s'offrent un hôtel ici

Francis Halin | Journal de Montréal

Francis Halin

De riches investisseurs des Émirats arabes unis viennent d’acheter le mythique Residence Inn by Marriott Montréal pour 63 millions $, a appris Le Journal.

« Ils n’ont pas l’intention d’implanter leur bannière au Canada. Ce n’est qu’un investissement pour eux », a précisé Carrie Russell, du cabinet HVS, qui a accompagné les acheteurs ayant fait fortune avec la chaîne d’hôtels Rotana au Moyen-Orient.

Sans tambour ni trompette, le 15 août dernier, le Groupe Jesta a vendu le Residence Inn by Marriott Montréal 63 millions $ à Moongate Real Estate, une société enregistrée en Colombie-Britannique, dont les actionnaires sont Selim El Zyr, Sami Wadhi Sidawi et Naser Mohamed Alnawais, indique le Registre des entreprises du Québec (REQ).

D’après des documents consultés par Le Journal, l’immeuble avait été acheté 22 millions $ en juillet 2012 et a été rénové avant d’être vendu aux groupes d’investisseurs qui prévoient poursuivre les activités comme avant.

« L’intention est de continuer d’opérer le Marriott. Ils ont un contrat à long terme. Rien ne va changer dans la gestion de l’hôtel », a assuré Carrie Russell, qui a réussi à conclure cette vente après plusieurs mois de travail.

Investisseurs en vue

Parmi les nouveaux propriétaires de l’hôtel figure Selim El Zyr, cofondateur de la bannière d’hôtels Rotana, qui a notamment œuvré au sein de la bannière Hilton.

Sami Wadhi Sidawi, un ingénieur, qui a eu du succès en affaires, fait aussi partie des acquéreurs de l’immeuble. M. Sidawi est président de la firme ALNASR à Abu Dhabi.

Le Residence Inn by Marriott Montréal compte également parmi ses nouveaux propriétaires Naser Mohamed Alnawais, cofondateur et président actuel de Rotana.

Mme Russell ne s’en cache pas : ces nouveaux venus ont de l’appétit.

« Quand il y aura d’autres propriétés sur le marché, ils vont les considérer », a conclu Carrie Russell, en laissant la porte grande ouverte à d’éventuelles acquisitions.

- Avec la collaboration de Philippe Langlois