/news/world

Les incendies en Amazonie sont «sous contrôle», selon un ministre brésilien

Le ministre brésilien de la Défense a affirmé lundi que les incendies en Amazonie étaient «sous contrôle», après le déploiement de plus de 2500 militaires et des pluies signalées dans plusieurs des régions concernées.

La situation «a été un peu exagérée,» a ajouté Fernando Azevedo e Silva, qui a affirmé devant des journalistes à la sortie d'une réunion avec le président Jair Bolsonaro que le Brésil avait connu certaines années des «pics d'incendies beaucoup plus graves».

«La situation n'est pas simple, mais elle est sous contrôle», a-t-il complété, soulignant l'aide de la pluie tombée dans l'ouest de l'Amazonie, mais pointant une situation «un peu préoccupante» dans trois États du pays, dont celui de Rondônia, frontalier de la Bolivie.

La capitale de cet État, Porto Velho, restait couverte de larges nuées de fumées lundi, malgré la mobilisation depuis dimanche par l'armée de deux avions C-130 Hercules.

Outre les appareils des forces aériennes, des dizaines de pompiers y ont été dépêchés pour lutter contre la progression des flammes.

Le Brésil a accepté l'aide d'Israël, qui a proposé d'envoyer un avion, et le ministre compte sur l'aide du Chili et de l'Équateur qui ont proposé un soutien matériel et humain.

Le G7 avait promis lundi de débloquer d'urgence 20 millions de dollars pour envoyer des avions bombardiers d'eau.

Selon les derniers chiffres officiels, 80 626 incendies ont été enregistrés au Brésil cette année, un plus haut depuis 2013, dont plus de la moitié en Amazonie.

La déforestation accélérée sous le gouvernement de Jair Bolsonaro qui encourage les cultures et l'élevage de bovins en Amazonie, corrélée à la saison sèche, explique l'ampleur des feux.

Dans la même catégorie