/regional/montreal/montreal

L’utilisation des bornes de recharge publiques explose

Elsa Iskander | Agence QMI

JOEL LEMAY/AGENCE QMI

Près de 100 000 recharges de voitures électriques ont été faites sur les bornes publiques standard installées à Montréal durant les six premiers mois de 2019, soit presque autant que les 118 000 recharges effectuées en 2018.

Depuis l’installation par la Ville en 2014 des premières bornes reliées au Circuit électrique d’Hydro-Québec jusqu’en 2018, le nombre de bornes a été multiplié par 20, et celui de recharges, par plus de 120.

Selon plusieurs intervenants, cette progression de l’utilisation des bornes est normale, puisque le nombre de véhicules électriques double annuellement au Québec.

«Ça semble être une conséquence logique de l’augmentation constante du nombre de véhicules électriques sur les routes du Québec», commente Jesse Caron, expert automobile et coordonnateur des essais routiers chez CAA-Québec.

Bornes vedettes

Les quatre bornes de recharge rapide (400 volts) d'Hydro-Québec que comptait Montréal en 2018 ont nettement été les plus populaires, avec environ 150 utilisations par mois chacune, indique Louis-Olivier Batty, porte-parole de la société d'État. Elles sont ainsi plus utilisées que les bornes standard (240 volts), qui ont été utilisées 212 fois par année en moyenne.

Quatre nouvelles bornes de recharge rapide ont d’ailleurs été inaugurées la semaine dernière au Complexe Desjardins, et une douzaine devraient être installées dans la métropole cet automne.

Trois arrondissements

Près du tiers des bornes standard et la moitié des recharges se concentraient dans trois arrondissements en 2018: Ville-Marie, Le Plateau-Mont-Royal et Rosemont–La Petite-Patrie.

L’utilisation varie aussi par arrondissement: dans Ville-Marie, on retrouve en moyenne 1,2 utilisation par jour par borne. À Pierrefonds-Roxboro, c’est plutôt une utilisation par borne aux 10 jours.

«Globalement, il y a une assez bonne planification parce que les arrondissements qui ont beaucoup de bornes ont beaucoup d’utilisation», commente Stéphane Pascalon, chef de programme – projets de démonstration, à l’Institut du véhicule innovant.

Les données ne renseignent pas sur la durée d’utilisation, note toutefois M. Pascalon, rappelant que la recharge complète d’un véhicule électrique prend entre six et huit heures.

Martin Archambault, porte-parole de l’Association véhicules électriques du Québec, suggère pour sa part de revoir le positionnement de certaines bornes. Par exemple, la pertinence d’installer une borne standard dans le stationnement d’une épicerie est questionnable, à son avis, parce les clients ne resteront pas garés plusieurs heures.

Une version révisée de la Stratégie d’électrification des transports 2016-2020 de la Ville de Montréal devrait être déposée cet automne.

Bien que 50 000 véhicules électriques et hybrides rechargeables roulent à travers la province, ils représentent toutefois moins de 1 % du parc automobile.

L'objectif 1000 bornes n'est pas excessif

Malgré les craintes de la Vérificatrice générale, la Ville de Montréal devrait maintenir le cap sur son objectif d’installer 1000 bornes de recharge électrique standard (240 volts) sur son territoire d’ici 2020, soutiennent des experts du milieu.

L’offre n’excède pas la demande, soutiennent-ils, et ces installations resteront utiles même avec l’implantation de bornes à recharge rapide.

«Se peut-il que l’offre en matière d’infrastructures de recharge publique sur le territoire de la Ville soit déjà supérieure à la demande, et que l’arrivée des bornes de recharge rapides ne justifie plus que la Ville ait à atteindre la cible des 1000 bornes», interrogeait le rapport publié en juin dernier par la VG Michèle Galipeau.

«Que l’offre va dépasser la demande: ça serait un peu étonnant», commente Louis-Olivier Batty, porte-parole d’Hydro-Québec. «Peut-être pour une courte période de temps mais, à long terme, investir dans l’infrastructure de recharge à 240 V ou la recharge rapide, c’est clair que ça répond à un besoin qui ne va être que grandissant.»

«Le nombre de recharge par véhicule et même le nombre de recharge par borne ne cesse d’augmenter», renchérit Stéphane Pascalon, de l’Institut du véhicule innovant, qui estime que l’offre n’excède pas la demande actuellement.

Avantages des bornes 240 V

Les bornes de recharge standard et à recharge rapide répondent à des besoins différents.

Les bornes de 240 V sur rue sont nécessaires sur l’île de Montréal, où tous n’ont pas la possibilité de recharger à domicile, souligne Martin Archambault, porte-parole de l’Association véhicules électriques du Québec.

Installer une multitude de bornes de 400 V sur le territoire montréalais, n’est pas nécessaire pour les résidents, estime Jesse Caron, expert automobile et coordonnateur des essais routiers chez CAA-Québec. Celles de 240 V sont moins dispendieuses et usent moins les batteries, alors que les bornes à recharge rapide sont plus utiles lors de longs trajets.

Pour les bornes de 240 volts, la technologie «n’évoluera probablement pas à court terme», explique M. Archambault. Au contraire, les technologies progressent rapidement pour les bornes à recharge rapide, et c’est à cela qu’il faut se préparer.

«Nos nouveaux sites de bornes rapides sont prévus en termes d’équipements électriques pour pouvoir passer, quand ce sera le temps, à des bornes de 100 kilowatts au lieu des bornes rapides de 50 kilowatts. On est déjà à déployer nos installations pour qu’elles puissent accueillir des bornes encore plus rapides», explique M. Batty.

Nombre de bornes et de recharges par année

Année 2014 : 28 – 952

Année 2015 : 62 - 3282

Année 2016 : 104 - 9452

Année 2017 : 364 - 34317

Année 2018 : 558 – 118 227

Année 2019 (six premiers mois) : 642 – 99 297

Arrondissements avec le plus grand nombre de recharges (2018)

Ville-Marie : 24 198

Le Plateau – Mont-Royal : 20 557

Rosemont – La Petite-Patrie : 16 319

Arrondissement avec le plus de recharges par borne (2018):

Ville-Marie : 465 recharges / borne

Arrondissement avec le moins de recharges par borne (2018):

Pierrefonds-Roxboro : 35 recharges / borne