/news/currentevents

Absence de surveillance où un ado se serait noyé

Amélie St-Yves - Le Journal de Montréal

Il n’y avait plus de sauveteurs ni de délimitation de zone de baignade depuis quelques jours sur l’île où un adolescent de 15 ans a sombré devant les yeux de sa mère, lundi.

L’adolescent de Trois-Rivières profitait de la plage de l’île Saint-Quentin avec des proches quand il a sombré dans la rivière Saint-Maurice pour une raison inconnue, sous les yeux de sa mère, peu avant 18 h.

Cette dernière, qui était sur place avec trois autres enfants, a été prise en charge par les autorités, selon la police municipale.

Des policiers de la Sûreté du Québec ont ratissé mardi le secteur de l’île Saint-Quentin pour trouver le corps d’un adolescent qui se serait noyé.

La baignade est tolérée sur l’île Saint-Quentin située près du pont Laviolette, même s’il n’y a plus de sauveteurs depuis le 18 août, soit à la même date que la fermeture des piscines municipales.

À ce moment, les chaises de sauveteurs, la corde et les bouées qui délimitent la zone de baignade ont été retirées.

« C’est pour ne pas donner de faux sentiment de sécurité aux baigneurs », a indiqué Guillaume Cholette Janson, de la Ville de Trois-Rivières.

« À vos risques »

Des pancartes sont d’ailleurs installées près du plan d’eau, où on peut lire l’avertissement : « Plage non surveillée, baignade à vos risques ! »

L’adolescent qui a sombré était toutefois à quelques dizaines de mètres hors du périmètre de baignade, qui aurait normalement été délimité par des bouées.

Les opérations de recherche ont repris mardi pour le trouver, après une première soirée infructueuse. Des plongeurs exploraient des secteurs ciblés, pendant que des policiers parcouraient les berges sous l’hélicoptère de la Sûreté du Québec. Rien n’a toutefois permis de trouver l’adolescent, possiblement mort noyé.

Certains citoyens ont eux aussi exploré les berges à la recherche d’indices, comme Roland Normandin, un résident du secteur venu en kayak. Il s’est senti interpellé par la nouvelle, son fils ayant été porté disparu pendant un an avant que des bénévoles trouvent son corps, il y a une dizaine d’années.

« La pire des réponses peut faire mal, mais tu ne chercheras plus », souffle-t-il, soulignant que pour la famille, le temps est probablement arrêté depuis lundi soir.

Reprise du cégep

La rivière Saint-Maurice se jette dans le fleuve Saint-Laurent, tout près de l’île à cet endroit, puis le courant se dirige vers Québec.

Les piscines ferment à la mi-août à Trois-Rivières en raison de la reprise des cours au cégep qui provoque trop d’absence de sauveteurs étudiants sur le terrain, a-t-on expliqué au Journal.

Les recherches doivent reprendre mercredi.

Dans la même catégorie