/regional/montreal/montreal

Lignes Deux-Montagnes et Mascouche: des solutions de rechange précises réclamées

Agence QMI

Zacharie Goudreault / Agence QMI

L’organisme Trajectoire Québec s’inquiète du fait que les 18 000 usagers quotidiens des lignes de train de banlieue de Deux-Montagnes et de Mascouche soient «toujours dans le noir», à trois mois des fermetures prévues dans le cadre des travaux du Réseau express métropolitain (REM).

Rappelant que les usagers qui sont affectés aujourd’hui sont aussi les futurs usagers du REM, Trajectoire Québec réclame des alternatives précises ainsi qu’une mesure tarifaire substantielle.

«On a déjà attendu beaucoup trop longtemps pour donner aux usagers des informations cruciales qui impacteront directement leur qualité de vie au quotidien», a déploré François Pepin, président de Trajectoire Québec.

Les usagers attendent depuis plusieurs mois les mesures d’atténuation prévues pour pallier l’arrêt de ces deux lignes de train en 2020. Trajectoire rappelle que les mesures préférentielles pour bus nécessitent du temps à mettre place.

«Sans voies réservées pour accélérer leurs déplacements, les usagers délaisseront le transport collectif au profit de la voiture», a souligné M. Pepin. Il presse l’Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM), les élus et les organismes de transport de répondre rapidement aux préoccupations des citoyens.