/regional/estduquebec/basstlaurent

Les commerces de Rimouski tirent bien leur épingle du jeu

Vanessa Limoges | TVA Nouvelles

Au Bas-Saint-Laurent, les défis auxquels les propriétaires de commerces doivent faire face sont nombreux. Alors que la pénurie de main-d'œuvre et l'achat en ligne les affectent, les propriétaires de commerces de proximité de Rimouski arrivent à se maintenir la tête hors de l'eau.

«Si on offre une bonne sélection, un bon service, des prix raisonnables, on réussit à tirer notre épingle du jeu, mais je dois l'avouer, on doit travailler plus fort pour conserver nos acquis», a indiqué le propriétaire de la boutique Kirallah, Michel Kirallah.

«Il faut travailler fort. Ce ne sont pas les années qu'on a connues auparavant, il faut mettre beaucoup d'efforts pour avoir plus de clients», a lancé la propriétaire de la boutique Au bon goût, Nathalie Caron.

Depuis plusieurs années, le taux d'inoccupation des artères commerciales se maintient aux alentours de 10 % à Rimouski, selon la Société de promotion économique de Rimouski.

«Globalement, je dirais qu'on s'en sort assez bien. Un suivi très clair de l'expérience client, c'est vraiment ça que les commerces qui réussissent ont développé au fil des ans», a indiqué le directeur général de la Société de promotion économique de Rimouski, Martin Beaulieu.

Pour pallier les pertes, les commerçants s'efforcent toujours d'offrir un meilleur service à la clientèle puisque c'est ce qui les distingue de la toile. Des commerçants de Rimouski ont aussi confié à TVA Nouvelles faire un suivi serré des inventaires ou encore réduire leurs effectifs.

Les ventes au détail représentent un peu plus de 1,2 milliard $ chaque année à Rimouski.