/news/society

Les jeunes veulent travailler pour des employeurs verts

Agence QMI

concept écologie planète terre verte

Beboy - stock.adobe.com

Les Québécois de 18 à 34 ans veulent très majoritairement travailler pour une organisation qui se focalise sur l’environnement et leur communauté, selon un sondage dévoilé mercredi par le Chantier de l’économie sociale.

Selon ce coup de sonde réalisé par la firme Léger, 82 % des répondants estiment qu’il est important d'évoluer dans une organisation qui vise d’abord et avant tout à répondre aux besoins de ses membres ou de la communauté. Environ 87 % veulent travailler pour une organisation qui améliore la société pour la rendre meilleure, 81 % pour une qui améliore l’environnement et l’écologie.

Les principes de gouvernance démocratique semblent aussi importants puisque 72 % aimeraient œuvrer pour une organisation où chaque personne peut voter.

En ce qui a trait au travail proprement dit, 86 % des personnes de 18 à 34 sondés veulent choisir une organisation qui offre une grande autonomie dans le choix des tâches.

Le Chantier de l’économie sociale, qui a commandé ce sondage, estime que les entreprises d’économie sociale correspondent parfaitement à ces motivations, mais il déplore la méconnaissance de ce secteur d’activité par 53 % des répondants.

«Considérant que l'entrepreneuriat collectif n’est pratiquement jamais abordé ou présenté dans les cursus scolaires, il n’est pas étonnant que les jeunes aient une mauvaise connaissance de l’économie sociale, a affirmé la directrice générale du Chantier de l’économie sociale, Béatrice Alain. On constate pourtant que ce modèle correspond parfaitement à leurs aspirations. Il existe donc un besoin évident de les outiller.»

Le Chantier se réjouit que 73 % des répondants considèrent l’entrepreneuriat comme un excellent choix de carrière et que parmi ceux qui disent bien connaître l’économie sociale, 46 % jugent probable de se lancer en affaire.