/news/politics

Crise des médias: The Gazette craint pour sa survie

Marc-André Gagnon | Journal de Québec

Plus de deux siècles après sa première publication, le quotidien montréalais anglophone The Gazette craint d’avoir à envisager des mesures «draconiennes» si l’État ne se porte pas à la rescousse des médias québécois.

En plus d’être le quotidien publié depuis le plus longtemps au Québec, The Gazette est également l'un des plus anciens journaux en Amérique du Nord, a rappelé sa rédactrice en chef, Lucinda Chodan, qui est aussi vice-présidente directrice du contenu pour se société mère, Postmédia.

Deux cent quarante et un an après sa première publication, le quotidien anglophone peine aujourd’hui à assurer le financement de ses opérations, a signalé Mme Chodan.

«Plus spécifiquement à obtenir des revenus suffisants pour rémunérer les journalistes professionnels dans notre salle de rédaction», a-t-elle précisé en commission parlementaire.

Baisses de revenus

La publicité, qui représentait 80 à 85 % des revenus du journal The Gazette, il y a dix ans, a depuis chuté dramatiquement, a rapporté Mme Chodan.

«Par exemple, en juillet 2019, Postmédia a déclaré une baisse de 17,6 % des revenus de la publicité imprimée comparé à la même période en 2018. Il s'agit de 17,6 % au cours d'une seule année. Ça, c'est un changement alarmant», a-t-elle rapporté.

Depuis plusieurs dernières années, Postmedia, qui est propriétaire du journal The Gazette, cherche aussi à régler une «énorme dette».

Dans de contexte, «The Gazette a réduit la taille de sa salle de nouvelles à quatre reprises depuis que je suis devenue rédactrice en chef, il y a six ans, a relaté Mme Chodan. Elle a maintenant une taille réduite de 50 % par rapport à septembre 2013.»

«Si la tendance actuelle se maintient, des mesures encore plus draconiennes seront nécessaires. Cela pourrait affecter les calendriers de publication, la quantité de contenu proposé de même que la taille des effectifs», a prévenu Mme Chodan.

Comme plusieurs autres médias en difficulté, The Gazette prône l’instauration d’un crédit d'impôt remboursable pour la masse salariale des employés de salles de rédaction et l’élimination de la contribution au recyclage imposé aux médias écrits.

Dans la même catégorie