/regional/montreal/monteregie

Pas de pénurie d'enseignants en banlieue

TVA Nouvelles

Alors que de nombreux parents doivent composer avec des changements d’école de dernière minute en partie dûs à la pénurie de professeurs, certaines régions, au contraire, n’ont plus de postes d’enseignants à combler.

Selon les informations recueillies par TVA Nouvelles, plusieurs banlieues de Montréal sont en effet épargnées de la pénurie d’enseignants qui donne présentement des maux de tête au réseau d’éducation québécois.

La commission scolaire des Affluents, qui compte 70 établissements dans Lanaudière, emploie 3000 enseignants et les postes vacants ont presque tous été comblés. Certaines ententes ont été conclues à quelques heures de la rentrée scolaire.

Même scénario du côté de la Commission scolaire de la Vallée-des-Tisserands en Montérégie, où tous les postes sont comblés au sein des 37 établissements de la région.

Depuis juillet, près de 300 postes ont été comblés grâce aux médias sociaux, à l'organisation de speed-dating professionnel et aux cocktails organisés avec des futurs diplômés.

Plusieurs parents interrogés par TVA Nouvelles s’en voient ravis. Une mère mentionne notamment que c’est «sécurisant de savoir que la personne à laquelle l’enfant s’attache restera avec elle jusqu’à la fin de l’année scolaire.»

-Avec les informations de Kariane Bourassa