/regional/estduquebec/basstlaurent

La couverture cellulaire doit être améliorée dans l’Est-du-Québec, selon le PQ

Simon Gamache-Fortin | TVA Nouvelles

L’enjeu de la couverture cellulaire continue de préoccuper au Bas-Saint-Laurent et en Gaspésie, notamment en ce qui a trait à la sécurité sur certains tronçons routiers.

Le député de Matane-Matapédia, Pascal Bérubé, interpelle directement les fournisseurs de services cellulaires.

Il reste encore plusieurs zones où la couverture cellulaire est inexistante ou faible sur le territoire.

L'aspect de la sécurité est remis à l'avant-plan, car dans certaines zones sur la route 132, dans les secteurs de Saint-Moïse et de Routhierville, entre autres, il n'y a pas de signal cellulaire.

Si un accident y survient, les communications avec les autorités pourraient s'avérer difficiles.

La situation préoccupe aussi sur la route 195 entre Matane et Amqui.

«C'est une situation qui est inacceptable parce qu'on n’a pas les mêmes possibilités qu'ailleurs au Québec au plan économique, au plan de la liberté des citoyens, même au plan de la sécurité. Il y a eu un incident récemment dans le secteur de Sainte-Paule qui démontre que c'est un service qui est essentiel», a expliqué Pascal Bérubé, qui est aussi chef parlementaire du Parti québécois.

Le manque de couverture cellulaire a aussi des impacts sur le développement économique et régional, selon la préfète de la MRC de La Matapédia, Chantale Lavoie.

Selon elle, l'enjeu de la sécurité avec l'absence de couverture adéquate touche aussi les secteurs de l'agriculture et de l'industrie forestière. Par exemple, il devient difficile d'appeler les secours en cas d'accident.

Pascal Bérubé interpelle directement les fournisseurs de services cellulaires.

«Ce que je demande aux entreprises de télécommunications, notamment Telus, qui est dans notre région, c'est de nous indiquer par tronçon, ça coûte combien et ils sont prêts à mettre combien. Alors, on ira voir les différents paliers de gouvernement et on va régler ça une fois pour toutes», a ajouté le député.

Un programme devrait être annoncé par Québec au cours des prochaines semaines, lequel inclura des sommes pour financer des projets pour la couverture cellulaire.