/news/techno

Twitter dévoile ses nouvelles règles pour les publicités électorales

Sarah Daoust-Braun

 - Agence QMI

Twitter a dévoilé jeudi ses nouvelles règles pour encadrer les publicités électorales, qui forceront notamment les tiers partis à démontrer qu’ils sont bel et bien enregistrés auprès d’Élections Canada.

Les tiers partis qui souhaitent publier pendant la campagne des publicités politiques sur le réseau social devront passer au travers d’un «processus de certification complet», a expliqué la responsable de la politique publique et gouvernementale de Twitter Canada Michele Austin dans un billet.

Cela peut toucher par exemple des groupes militants, des citoyens, des syndicats, et des organismes.

Les partis politiques et les candidats devront aussi prouver leur identité et leur inscription auprès d’Élections Canada.

«Nous avons détaillé aujourd’hui quelques étapes supplémentaires que les annonceurs peuvent compléter pour se préparer aux élections fédérales, car nous ne savons pas quand les élections seront déclenchées», a ajouté Mme Austin.

Centre des publicités

À l’instar de Facebook, Twitter a aussi mis en place son «centre de transparence des publicités» qui compilera toutes les publicités politiques enregistrées sur son site.

Il sera entre autres possible d’avoir des informations sur la facturation et les dépenses publicitaires au Canada, a précisé Michele Austin.

Twitter doit se conformer aux nouvelles exigences d’Élections Canada pour prévenir l’ingérence étrangère et la désinformation.

Les plateformes en ligne doivent notamment tenir un registre «de la publicité partisane et électorale durant les périodes préélectorale et électorale», a expliqué Meg Jaques, attachée de presse de la ministre des Institutions démocratiques Karina Gould.

«Nous savons que les plateformes de médias sociaux peuvent être manipulées pour propager de la désinformation et créer de la confusion, ce qui peut potentiellement augmenter l’apathie de certains citoyens envers le processus démocratique», a soutenu cette dernière.

Les publicités politiques sont interdites depuis le 30 juin sur Twitter, soit depuis le début de la période préélectorale, le temps que le réseau social mette en place son registre. Elles seront autorisées à partir du déclenchement des élections.

Seuls les partis politiques, les candidats, les tiers partis et autres entités politiques inscrits auprès d’Élections Canada pourront diffuser des publicités politiques sur le réseau social.

Les élections fédérales auront lieu le 21 octobre.