/news/politics

Après avoir souhaité sur Twitter que Dorian frappe Mar-a-Lago, Kim Campbell s’excuse

ARCHIVES/AGENCE QMI

L’ancienne première ministre canadienne Kim Campbell a présenté ses excuses après avoir souhaité que l’ouragan Dorian heurte de plein fouet Mar-a-Lago, une propriété du président Donald Trump, en Floride.

«Je souhaite une frappe frontale [de l'ouragan] contre Mar-a-Lago», avait écrit Mme Campbell, mercredi. Elle avait rappelé dans un autre micromessage que M. Trump niait les dérèglements climatiques.

La sortie de Mme Campbell a capté l’attention d’Eric Trump, le fils du président américain, qui a répondu, toujours sur Twitter : «Notre famille souhaite de la sécurité pour les millions de foyers, d’entreprises, de familles et de gens merveilleux dans le grand État de la Floride».

«Cette femme est une honte», a pour sa part écrit le chef du Parti populaire du Canada, Maxime Bernier, également sur Twitter.

Le message de l’ancienne première ministre n’est par ailleurs pas passé inaperçu dans la presse internationale, notamment américaine, qui n’a pas manqué de souligner sa publication.

C’est finalement vendredi matin que Mme Campbell s’est excusée.

«J'ai supprimé mon tweet sur l'ouragan & Mar a Lago et je m'excuse sincèrement auprès de tous ceux qu’il a offensés. Il s'agissait de sarcasme et non d'un souhait sérieux de préjudice. Les phrases anodines ont une vie propre sur Twitter. J’aurais dû être mieux avisée. Mea culpa.»

Kim Campbell a été la première femme à occuper le poste de première ministre du Canada en juin 1993 après avoir été choisie comme chef du Parti progressiste-conservateur dans la foulée du départ de Brian Mulroney. Son règne n’a toutefois duré que quelques mois, son parti ayant été défait aux élections du mois d’octobre, la même année.