/news/world

Course contre la montre pour déplacer 30 voiliers avant l’arrivée de Dorian

TVA Nouvelles

Un capitaine de voilier se prépare au pire en protégeant la flotte de trente catamarans de location dont il est responsable avant que l’ouragan Dorian ne frappe les Bahamas.

«En ce moment c’est le calme total, il n’y a pas de vent, il fait soleil. Mais je suis très stressé», avoue Alexis Paldino Claudio à TVANouvelles depuis son embarcation.

Depuis quelques jours, lui et de nombreux membres de son équipage s’affairent à protéger la propriété de Dream Yacht Charter, une compagnie qui loue des catamarans de luxe aux Bahamas.

Les bateaux sont normalement amarrés à Marsh Harbour, sur l’île d’Abuco. Mais l’atoll se trouve directement dans la trajectoire dévastatrice de Dorian, ce qui explique pourquoi Alexis Claudio a effectué une course contre la montre pour déplacer les 30 catamarans à Nassau, situé sur une île qui sera moins fortement éprouvée par l’ouragan.

«Tous les gens de Marsh Harbour sont partis, parce que ça va être un désastre», illustre-t-il.

Une fois rendus à destination, les marins ont dû démonter les voiles, y compris les grandes voiles et ôter tout ce qui se trouvait à l’extérieur des bateaux.

De plus, comme il serait trop périlleux de dormir dans les embarcations, le capitaine a réservé des chambres d’hôtel loin des côtes pour tout l’équipage. Les marins devront quand même aller vérifier l’état des embarcations dans la nuit de samedi à dimanche, quand l’ouragan prendra de la vigueur.

«Si on peut sortir, on ira, mais si c’est trop dangereux, on ne pourra que regarder», philosophe l’homme. «C’est beaucoup d’argent 30 bateaux. J’ai peur. On a fait le maximum, après, c’est le destin.»

Le plus fort de l’ouragan Dorian, accompagné de vents de 240 km/h, est attendu aux Bahamas dimanche matin.

Dans la même catégorie