/news/world

Les missions très mouvementées des chasseurs d’ouragans

Les chasseurs d’ouragans ont effectué de nombreuses missions au cours des derniers jours afin de percer le mur de l’ouragan Dorian, désormais rétrogradé en ouragan de catégorie 2.

Les missions de reconnaissance ont commencé vendredi, et se sont multipliées depuis.

Plusieurs avions de la National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA) servent à voler au cœur des ces tempêtes violentes où rien n’est laissé au hasard.

Les avions sont beaucoup plus solides que des appareils commerciaux, ils peuvent résister à des vents plus puissants, et à des conditions météo imprévisibles.

Trois pilotes très expérimentés sont aux commandes de l’appareil lorsqu’ils foncent dans le mur des ouragans.

Assis à l’arrière, des scientifiques et des experts analysent en temps réel toutes les données colligées par les nombreux appareils de prises de mesure, et radars sur l’appareil.

Le but de telles missions : évaluer la trajectoire de l’ouragan, mais également sa puissance, améliorant ainsi les prévisions météo.

Au cours de la journée de dimanche, un vol de reconnaissance de la NOAA a volé au travers de Dorian huit fois, alors qu’il était un monstre de catégorie 5.

L'un des experts à bord, Peter Freeman, a publié plusieurs vidéo de sa journée à bord de l'appareil Lockheed WP-3D Orion, surnommé «Kermit» sur son compte Instagram. 

Ces vols ne sont pas de tout repos : lorsque l’avion passe dans le mur de vent, l’avion est particulièrement secoué, mais une fois rendu dans l’œil, tout devient calme, presque paradisiaque.

 

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.