/news/world

«Si vous n’êtes pas prêts quand Dorian arrivera, vous êtes les seuls à blâmer»

TVA Nouvelles

Bien qu’il s’essouffle un peu puisqu’il a été rétrogradé en catégorie 3 sur l’échelle de Saffir-Simpson, Dorian est aux portes de la Floride accompagné de vents de 195 km/h. Les Floridiens sont sur le qui-vive et se préparent à affronter l’ouragan qui demeure terrifiant.

Il se trouve à 175 km/h de West Palm Beach faisant toujours du surplace aux Bahamas où il a fait au moins cinq morts. Sa course est longue et lente, Dorian se déplace à 2 km/h.  Sa progression est beaucoup moins rapide qu’anticipée.

«Si vous êtes un habitant de la Floride et que vous n’êtes pas prêts quand Dorian arrivera, vous êtes les seuls à blâmer», soutient Christian Faucher qui se trouvait ce matin à Coconut Creek lors de son entrevue avec Jean-François Guérin.

«La mauvaise nouvelle dans tout ça, c’est que la vitesse avec laquelle Dorian se déplace, il va rester ici à la même vitesse qu’aux Bahamas et c’est ce qui fait peur en ce moment surtout au nord de la Floride donc Jacksonville, la Géorgie et les Carolines», ajoute M. Faucher.

Les Floridiens du sud de l’État seront fort probablement épargnés par Dorian. Ceux qui se sont munis de provisions et de vivres et qui n’en auront pas besoin sont appelés à aller les porter dans des centres qui les récupèrent afin de les envoyer aux Bahamas où Dorian se déchaîne et sème la dévastation.

Au moins 61 000 Bahaméens touchés par l’ouragan auraient besoin d'aide alimentaire selon l’ONU.