/news/currentevents

Un conducteur arrêté pour avoir fui un accident mortel

Caroline Lepage | Journal de Montréal

gracieuseté, Caroline Lepage, Journal de Montréal

Le présumé conducteur d’un véhicule qui a effectué, lundi soir, une sortie de route sur le 4e rang à Saint-Samuel, au Centre-du-Québec, a été arrêté après avoir fui la scène de l’accident qui a coûté la vie d’une mère de famille.

À LIRE ÉGALEMENT

Jeune femme tuée dans un possible délit de fuite

Le seul véhicule impliqué dans cet accident mortel a effectué au moins un tonneau à la suite d’une sortie de route, en empruntant une courbe du 4e rang, à Saint-Samuel, près de Victoriaville lundi vers 23 h 30. Le corps de Caroline Martel, 24 ans, a été éjecté sous le coup de l’impact et a été retrouvé sans vie près du véhicule au sein duquel elle était présumée passagère.

Selon Ingrid Asselin, de la Sûreté du Québec, la victime était la seule occupante sur la scène de l’accident et les policiers ont retracé le présumé conducteur, âgé de 31 ans, qui aurait pris la fuite. Ils ont procédé à son arrestation, mardi, vers 4 h du matin, à Sainte-Eulalie, un village voisin.

Selon la porte-parole, le suspect portait plusieurs blessures physiques si bien qu’il a été conduit au centre hospitalier pour y être soigné. Son état de santé ne permettait aucune comparution au palais de justice, mardi, si jamais des accusations de délit de fuite mortelle étaient portées contre lui.

Selon nos informations, la victime serait une mère de famille monoparentale de 24 ans qui avait récemment acheté une maison sur la rue de l’église à Saint-Samuel. Elle y habitait avec sa fillette dont elle avait la garde. L’enfant débutait aujourd’hui sa première année, à l’école Centrale de Saint-Samuel.

Selon le directeur, Yves Lambert, l’enfant ne s’est pas présentée à l’école mardi matin et se trouvait auprès de son père. «Si son père décide de la réintégrer à l’école, des services psychologiques lui seront offerts pour soutenir la jeune, au besoin», assure le directeur.

Les policiers examinaient, mardi, la maison de la victime et les environs. Selon Mme Asselin, ils recherchaient des indices qui auraient pu révéler les déplacements du présumé conducteur entre le moment de l’accident, en fin de soirée, et son arrestation, au petit matin. L’enquête se poursuit dans ce dossier.