/news/politics

Culture de pot à domicile: Sonia LeBel «appelle à la prudence»

Marc-André Gagnon - Le Journal de Québec

GEN-Conseil général de la CAQ

MARIO BEAUREGARD/AGENCE QMI

La ministre de la Justice, Sonia LeBel, lance un « appel à la prudence » à ceux qui pourraient être tentés de faire pousser du pot à la maison, puisque la décision de la Cour supérieure invalidant la loi québécoise pourrait être portée en appel.

« J’appelle à la prudence et je ne sortirais pas tout de suite les pots de grès et la pelle, si c’est ça que vous voulez savoir », a indiqué Mme LeBel, qui a préféré limiter ses commentaires, au lendemain du jugement rendu par la juge Manon Lavoie.

Invité lui aussi à réagir, le premier ministre François Legault, qui a une approche plus restrictive en matière de cannabis, a dit avoir été « surpris » par cette décision.

Le jugement de la Cour supérieure vient notamment invalider les articles 5 et 10 de la loi, qui interdisaient aux Québécois de faire pousser jusqu’à plants de cannabis à la maison, contrairement aux autres Canadiens.

« On n’exclut rien », dit Legault

Le gouvernement Legault évalue en ce moment ses options. « On n’exclut rien, actuellement, incluant d'aller en appel, incluant de déposer des nouveaux projets de loi », a déclaré le premier ministre Legault.

Interrogée à savoir si cette décision mettait à risque d’autres dispositions promises par le gouvernement Legault, comme le rehaussement à 21 ans de l’âge légal pour acheter du cannabis, Mme LeBel n’a pas voulu trop s’avancer.

« On va traverser la rivière lorsqu’on y arrivera, a-t-elle illustré. Je pense que pour l’instant, il est bon de regarder ce dossier-là (celui de la culture à domicile). »

Le gouvernement caquiste a aussi déposé, il y a quelques semaines, un cadre réglementaire qui aura pour effet de restreindre la variété de produits de cannabis comestibles dont la vente sera légalisée par Ottawa, vers la fin de l'année.

 

 

 

Dans la même catégorie