/regional/montreal/laurentides

Ado atteint du cancer: son cri du cœur entendu

TVA Nouvelles

Notre reportage de mercredi sur un adolescent atteint d'un cancer, qui vit dans une roulotte à Sainte-Marthe-sur-le-Lac, a suscité beaucoup de réactions.

Jérémie, 15 ans, vit avec sa grand-mère, Carole Barkley, sinistrée des inondations du printemps dernier.

À la suite de notre intervention, un évaluateur embauché par la municipalité s'est rendu sur place, jeudi. Toutefois, ils attendent encore de savoir si leur maison pourra être reconstruite ou détruite.

La famille a déjà reçu des montants du ministère de la Sécurité publique, mais qui équivalent à environ moins que la moitié de la valeur de leur propriété.

Il y a deux mois, Leucan et un commerçant leur ont fourni cette roulotte, car Mme Barkley voulait demeurer sur sa propriété pour éviter les vols.

La situation n'est pas idéale pour Jérémie dont le système immunitaire est très faible. Il ne peut pas aller à l'école pour éviter les infections.

La Croix-Rouge leur fournit de l'aide alimentaire et leur a offert une chambre d'hôtel à Saint-Eustache.

«Mon mari couche toujours à l'hôtel, raconte la grand-mère. Nous autres, on va se laver à l'hôtel parce qu'on n'a rien pour se laver à la maison, puis on revient coucher à la roulotte.»

Elle demeure sur les lieux avec Jérémie parce qu'elle croit que l'hôtel serait plus dangereux pour lui.

«Jérémie peut pogner n'importe quoi, n'importe quel microbe, dit-elle. Il ne peut pas être avec beaucoup d'enfants en contact avec lui parce que les enfants peuvent avoir une gastro, peuvent avoir n'importe quoi.»

La mairesse de Sainte-Marthe-sur-le-Lac est prête à les aider.

«Je suis de tout cœur avec Jérémie, affirme Sonia Paulus. Oui, je sais ce que c'est d'avoir un cancer; j'en ai eu un.»

L’élue soutient toutefois n’avoir jamais été mise au courant de leur histoire avant la diffusion de notre reportage

«Personne ne m'avait contactée et personne ne nous avait avisés, indique-t-elle. Si elle était venue me voir, son dossier aurait sûrement pu être travaillé plus vite.»

Jeudi, Jérémie était en visite au CHU Sainte-Justine en prévision d'une nouvelle série de traitements de chimiothérapie qui débutera vendredi.

La direction de la cancérologie du ministère de la Santé et le CISSS des Laurentides interviendront s'il le faut.

«Tout le monde est en train de devenir fou à Sainte-Marthe, conclut Carole Barkley. Les cinq qui n’ont pas accès comme nous autres à leur maison, c’est affreux pour eux de vivre sur les autres, de se fier sur les autres parce que là, c'est ça qu'on fait présentement.»

Dans la même catégorie