/news/politics

Le ministre Garneau agit pour forcer la Central Maine Quebec Railway à améliorer la sécurité sur ses rails dans le secteur de Lac-Mégantic

Agence QMI

CAPTURE D'ÉCRAN / TVA NOUVELLES / AGENCE QMI

Le ministre fédéral des Transports, Marc Garneau, a annoncé vendredi qu’il avait donné un ordre ministériel à la compagnie ferroviaire Central Maine Quebec Railway (CMQR) afin de la forcer à prendre les mesures nécessaires pour améliorer la sécurité sur sa section de voie ferrée entre Farnham et Lac-Mégantic.

Disant être déterminé à ce qu’aucun compromis ne soit fait au sujet de la sécurité ferroviaire, le ministre Garneau exige de l’entreprise qu’elle effectue trois inspections ultrasoniques au cours des 12 prochains mois et qu’elle fournisse les résultats de ces inspections à Transports Canada; qu’elle répare les défectuosités, y compris les situations de présence de boue et de ballast colmaté, d’ici le 15 octobre 2019; qu’elle maintienne la limite de vitesse déjà en vigueur sur certaines sections, jusqu’à ce que les correctifs aient été apportés, et que les inspecteurs de Transports Canada aient complété leurs vérifications; et qu’elle réalise un examen interne de ses procédures d’inspection et d’entretien des voies ferrées, pour s’assurer que de sains principes de gestion d’ingénierie soient appliqués, et que les procédures soient claires, bien comprises et suivies par ses employés.

«La tragédie du 6 juillet 2013 de Lac-Mégantic restera à jamais gravée dans notre mémoire collective, a déclaré le ministre dans un communiqué. Je réitère que la sécurité ferroviaire demeure ma priorité absolue et je continuerai de faire tout en mon pouvoir pour l’améliorer.»

M. Garneau assure que son ministère a réagi rapidement en exigeant que des corrections soient apportées lorsque, en mai dernier, des irrégularités et des défectuosités ont été observées à certains endroits sur la section de CMQR entre Farnham et Lac-Mégantic.

Dans son ordre décrété en vertu de l’article 32.01 de la Loi sur la sécurité ferroviaire, le ministre Garneau note également que le mois dernier, un wagon porte-rail de la compagnie a déraillé près de Nantes, à proximité de Lac-Mégantic.

Devant ces constatations, le ministre dit avoir conclu qu’il était «nécessaire, dans l'intérêt d'une exploitation ferroviaire sécuritaire», de décréter un ordre de la sorte à l’endroit de la CMQR.

Cette initiative arrive alors que le ministre Garneau et l’inspecteur Jean-René Gagnon de Transports Canada viennent de recevoir une mise en demeure de la part de la Coalition des citoyens et organismes engagés pour la sécurité ferroviaire à Lac-Mégantic réclamant l'arrêt immédiat du transport des matières dangereuses sur le tronçon de rails qui relie Lac-Mégantic à Farnham.

Selon la Coalition, le ministre et l’inspecteur n’ont pas assuré le suivi nécessaire après la découverte des défectuosités au mois de mai.

Dans la même catégorie